Ouvrir le menu

Actualités

Prix FNEGE 2021 de la Meilleure Thèse transdisciplinaire en Management

Publié le 20 juillet 2021 par NEOMA

  • Insights

La FNEGE attribue chaque année des prix aux meilleurs travaux doctoraux en gestion. En 2021, le jury a privilégié les recherches avec un véritable apport pour l’entreprise. Nathalie Clavijo, Professeure à NEOMA a reçu le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse transdisciplinaire en Management pour  : « Genre et Comptabilité dans le Groupe Saint-Gobain : Trois essais sur la comptabilité entre instrument de domination et de résistance aux normes de genre », soutenue en juin 2020.

La dimension de genre pour comprendre la relation domination/résistance en comptabilité

En investiguant les dimensions de genre dans la comptabilité, la thèse de Nathalie Clavijo propose de comprendre comment la domination et la résistance s’appellent l’une l’autre. Les travaux croisant genre et comptabilité permettent de comprendre que la résistance à un système néolibéral et patriarcal est toujours relative. Peu de travaux comptables se sont jusqu’ici intéressés à ce champ de recherche et cette thèse contribue à faire avancer les connaissances, en montrant que notre vulnérabilité aux normes de genre ne permet pas d’annihiler les rapports de domination dans nos actes de résistance.

Pitch en 180 secondes de Nathalie Clavijo à 35’56

Le genre : levier de performance ou construit social

Trois objets empiriques situés à deux niveaux du Groupe Saint-Gobain ont fait émerger les trois essais qui constituent cette thèse menée sous la direction de Claire Dambrin, Professeure à l’ESCP.

Le premier essai investigue les dispositifs de pilotage pensés par le réseau féminin de l’organisation dont l’objectif est de permettre une meilleure égalité entre les femmes et les hommes. Si certains dispositifs sont façonnés par une logique de « business case », d’autres agissent contre cette logique en conscientisant les membres du réseau au genre comme construction sociale.

Les deux autres essais s’intéressent aux hôtesses de caisse du pôle distribution du bâtiment.

Le deuxième essai investigue comment les normes de genre participent à l’exclusion des hôtesses de caisse dans le pilotage des écarts d’inventaires tout en les rendant responsables des mauvais résultats de cette activité comptable.

Les rapports de domination appelant à des actes de résistance, le troisième essai investigue comment les hôtesses de caisse se saisissent de leurs connaissances, compétences et instruments comptables pour se rendre visibles dans l’organisation et dévier des normes de genre auxquelles elles sont assignées.

Les résultats de ces trois essais permettent de problématiser le genre dans l’activité de rendre des comptes dans une « accountability » hiérarchique ou plus socialisante selon la façon dont les actrices et acteurs de l’organisation vont se saisir du genre : soit comme levier de performance, soit comme construit social.

« Ce prix de thèse vient également reconnaître le long chemin qu’il reste à parcourir en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, sujet qui s’inscrit dans le Pôle d’Excellence « The World We Want » et sur lequel travaillent plusieurs chercheuses et chercheurs de l’École pour faire bouger les lignes. » précise Nathalie Clavijo.

Professeur

Image(prof.photo).alt
CLAVIJO Nathalie

Comptabilité, Contrôle & Affaires Juridiques

Voir sa fiche complète

Contact

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires