Ouvrir le menu

Témoignages

Clémence Gaudillat
CESEM franco-britannique, 2018

Où êtes-vous parti(e) en échange académique, et pourquoi avoir fait ce choix ?

Je suis partie à Lancaster dès ma première année : je voulais partir en Angleterre car c’est un pays dont j’affectionne tout particulièrement la culture. Je parlais déjà anglais mais je voulais perfectionner mon accent et surtout partir à l’étranger directement après le baccalauréat pour sortir de ma zone de confort et vivre une expérience à l’étranger plus longue qu’un simple échange de 6 mois.

Que retiendrez-vous de cet échange à l’étranger ?

Mes deux années à Lancaster m’ont surtout permis de créer des liens d’amitié avec des personnes venant des 4 coins du monde, et de vivre au quotidien avec des personnes d’autres cultures. C’est aussi le moyen de connaître véritablement le pays, en restant deux ans on a le temps de s’habituer aux différences locales, et c’est ainsi plus facile de se projeter sur une potentielle carrière professionnelle à l’étranger.

Quel a été votre premier job après votre double diplôme ?

Seulement 2 mois après la fin de ma dernière année au CESEM, j’ai trouvé un CDD en marketing digital pour une marque de cosmétiques (Weleda), qui s’est par la suite transformé en CDI. Cela fait plus de deux ans que je suis dans cette entreprise.

D’après vous, en quoi le CESEM vous a aidé dans cette expérience ?

Le CESEM m’a permis d’acquérir des connaissances sur l’entreprise dans sa globalité : du marketing à la finance en passant par le management, ce programme globale permet de travailler dans son activité (pour moi, le marketing) tout en ayant en tête les différentes contraintes des autres services de l’entreprise. C’est un programme qui rend également très indépendant et responsable, et permet ensuite dans le monde du travail de travailler de façon autonome. Les nombreux projets de groupe (surtout à NEOMA) permettent également de travailler efficacement en équipe. Enfin, après 4 années passées à travailler et passer notre temps libre entre étudiants du monde entier permet une bonne aisance dans le monde professionnel quand il s’agit de communiquer ou travailler avec des collègues à l’étranger.

Est-ce que ce premier job vous a éclairé sur la suite à prendre dans votre parcours ?

Ce job m’a confirmé que le secteur des cosmétiques et plus globalement du bien-être est celui dans lequel je m’épanouis et je souhaite évoluer. La marque pour laquelle je travaille est l’une des leader de son secteur, et pour une marque de cette taille nous sommes environ 400 au siège FR. Cela implique donc des processus de validation, des idées et concepts plus compliqués à mettre en oeuvre. Même si j’aime le fait de travailler pour une marque connue, ce job m’a aidé à voir que je préférerai le challenge d’une marque qui n’est pas encore implantée et où tout est encore à construire !

Contact

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires