Ouvrir le menu

Glossaire

Campus virtuel

  • Executive Education

Les établissements de formation – et les grandes écoles en particulier – sont en train de vivre une mue technologique en accélérant leur transformation digitale. Certaines écoles vont même jusqu’à mettre en place un nouvel environnement d’apprentissage au service d’une pédagogie innovante : le « campus virtuel » ou « campus digital », 100 % numérique et accessible à distance. Au-delà de l’aspect purement technologique, le campus virtuel fait figure de petite révolution dans le monde de l’enseignement supérieur, puisqu’il ouvre la voie à de nouvelles modalités d’enseignement et de pédagogie, et prépare les apprenants aux modes d’organisation des entreprises à venir.

Campus virtuel : définition

Le développement des campus numériques est né d’un constat : les plateformes de visioconférence ne peuvent pas, à elles seules, assurer des cours à distance de manière optimale. Le besoin va bien au-delà. Il ne s’agit pas de transposer en ligne des cours qui ont normalement lieu en physique, mais bien de proposer aux étudiants une nouvelle expérience pédagogique. Le campus virtuel réussit à articuler les approches pédagogiques numérique et physique, au croisement du distanciel et du présentiel.

Le premier campus virtuel complet d’Europe est celui de Neoma Business School, développé avec Laval Virtual et ouvert en septembre 2020. Projet ambitieux, ce projet de campus virtuel persistant s’inscrit dans la stratégie de transformation digitale de l’école. La crise sanitaire du Covid-19 a accéléré sa mise en place et confirmé le dynamisme de Neoma Business School pour mener des projets de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

Comment fonctionne un campus virtuel ?

Le campus virtuel est un espace numérique accessible en ligne. Les utilisateurs doivent télécharger une application qui fait office de portail d’accès. Il n’est pas nécessaire de posséder un casque de réalité virtuelle ou un matériel informatique spécifique. Un ordinateur à jour et assez récent suffit, avec casque et micro.

Le campus digital permet aux étudiants et professeurs d’évoluer dans ce lieu numérique (espaces de réunion, bureaux, auditorium…) comme s’ils se trouvaient sur un campus physique (des lieux de vie sont également disponibles : espaces de détente, terrain de foot…). Le campus numérique (composé de plusieurs bâtiments) est accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 et peut accueillir l’ensemble des étudiants.

Travail collaboratif, interactions et fluidité

Après s’être connectés au campus virtuel, les étudiants peuvent suivre des cours, assister à des conférences ou encore rejoindre des groupes de travail. Quant aux professeurs, ils affichent leur cours via des outils dédiés et peuvent interagir avec les étudiants. De grands événements peuvent également y être organisés comme des cérémonies, des conférences de presse…

Les étudiants et professeurs circulent sur le campus numérique via leurs avatars qu’ils peuvent personnaliser. Un cartouche s’affiche au-dessus de chaque avatar pour indiquer le nom de l’individu représenté, et parfois sa fonction. Les avatars se déplacent et parlent en utilisant les touches du clavier. Le travail collaboratif et les échanges sont préservés et même démultipliés grâce à de la proximité, de la spontanéité et de la fluidité entre les différents intervenants (étudiants, professeurs, équipes de l’école).

Une technologie immersive

Les utilisateurs du campus numérique vivent une expérience immersive grâce à leur avatar et à un design soigné et réaliste. Le campus numérique peut réunir des étudiants et professeurs situés physiquement sur des sites différents. Tous les gestes du quotidien deviennent possibles : ouvrir la porte de sa salle de cours, s’asseoir, lever la main, applaudir (et donc partager des émotions), parler à un groupe de personnes ou à une seule personne, échanger des post-it… un réalisme qui favorise l’appropriation de la plateforme par les utilisateurs.

Campus virtuel et psychologie cognitive

Le campus persistant fait appel aux notions d’embodied cognition et d’extended self (apports de la psychologie cognitive), puisqu’il permet aux individus d’être incarnés dans le monde virtuel grâce à leur avatar. En incarnant son apprentissage, le participant bénéficie d’un effet stimulant sur son attention et sa mémorisation.

Une pédagogie innovante, de nouvelles formes d’apprentissage

La mise en place d’un campus virtuel n’est pas seulement une performance technologique. Ce genre de réalisation contribue également à créer de nouvelles formes d’apprentissage et de collaboration. Le format des cours et les méthodes pédagogiques doivent se réinventer. Alors que les outils de visioconférence ne permettent pas ou peu de spontanéité et génèrent énormément de fatigue, le campus virtuel favorise la proximité, les rencontres, les échanges naturels et les travaux en petits groupes.

Campus virtuel : qu’en pensent les utilisateurs ?

Que ressent-on en expérimentant ce monde virtuel et ces nouvelles modalités pédagogiques ? Très proche d’un campus physique, les étudiants décrivent le campus numérique comme « stimulant », avec moins de passivité que les outils de visioconférence classique, ce qui est « mieux pour la concentration » et avec une « impression de présence ».

Campus virtuel et « Future of Work »

Une nouvelle approche est en train d’éclore dans le domaine de la formation supérieure. À NEOMA BS, l’implémentation du campus virtuel s’inscrit plus largement dans une recherche de réponse aux défis des entreprises. Dans le cadre de ses activités de recherche, NEOMA BS a développé des Pôles d’Excellence multidisciplinaires. L’un d’entre eux, intitulé « The Future of Work », cherche à appréhender la transformation du monde du travail de manière globale et transversale. Dans ce cadre, le campus virtuel est une exploration à grande échelle d’un futur possible de la digital workplace.