open menu

Témoignages

Thomas Langlet
Etudiant en 4ème année en échange à l’UDLAP (Mexique)

« Je pense qu’on se pose trop de questions sur le fait de partir deux ans à l’étranger. Il est important de savoir que les deux ans à Reims vont permettre de préparer les échanges dans les autres pays. De plus le fait de savoir à l’avance sa destination permet de se renseigner et de se préparer. Pour moi le CESEM a été une réelle opportunité. »

Pourquoi êtes-vous entré au CESEM ?

En Terminale, je me suis posé beaucoup de questions sur la suite de mes études, je ne savais pas si je voulais intégrer une prépa ou effectuer une école Postbac. Sur les conseils de ma sœur qui a effectué ses études à NEOMA, j’ai décidé de tenter le concours SESAME pour intégrer le CESEM.

Pourquoi partir au Mexique pour votre double diplôme ?

Au début, j’avais pour idée de partir aux Etats-Unis ou au Canada. Mais après réflexion et discussion avec des membres de ma famille, je me suis dit que le Mexique était une expérience incroyable. Vivre deux ans dans un pays en développement comme le Mexique ne pouvait qu’enrichir ma vie personnelle et ma future vie professionnelle. De plus ce programme étant trilingue, il nous permet de varier entre l’espagnol et l’anglais durant notre échange.

Comment avez-vous organisé votre quotidien sur place ?

Le logement sur place s’organise via des « Housing » (Des entreprises qui louent des maisons pour les étudiants et qui organisent des voyages et soirées). Au départ, nous avions loué un AirBnb pendant deux semaines afin de trouver une maison pour le semestre. Au bout de trois jours avec mes amis nous avons visité une maison et nous nous y sommes installés. Au Mexique, la plupart des maisons proche de l’UDLAP sont en colocation. Au premier semestre, je vivais avec 4 mexicains et 3 français et cela change chaque semestre car les étudiants changent de maisons, rentrent dans leurs pays, etc.

Au niveau de la nourriture, cela n’a pas été compliqué de s’adapter car dans les supermarchés locaux nous retrouvons quasiment les mêmes produits qu’en France. De plus l’UDLAP étant une grande Université avec beaucoup d’étudiants, il y a plusieurs restaurants rapides sur le campus (Subway, Burrito, Pizza…) en plus de la cantine qui a un très bon rapport qualité/prix.

Concernant les études, le premier mois a été difficile particulièrement au niveau de la langue mais l’on prend rapidement l’habitude. Les horaires sont assez pratiques et permettent aux étudiants de pouvoir faire d’autres activités en dehors des cours. L’Université possède de nombreuses activités extrascolaires intéressantes par le biais de « Talleres ».

Quelles appréhensions aviez-vous avant de partir ? Et qu’en est-il aujourd’hui ?

Avant de partir je ne connaissais pas bien les autres étudiants qui devaient partir avec moi, j’appréhendais un peu car je voyais mes amis dans les autres cycles partir en groupe. Cependant une fois sur place, on rencontre énormément de personnes via les « Housing », les associations d’étudiants étrangers et la colocation. De plus, rapidement, les 14 personnes de ma promotion se sont rapprochées et nous nous sommes mis à faire de plus en plus choses ensemble.

Je n’appréhendais pas trop l’insécurité car je me doutais que l’école ne nous enverrait pas dans un lieu dangereux mais je pense que c’est important de mentionner que je n’ai jamais eu un seul sentiment d’insécurité à Puebla ou dans l’un de mes voyages.

Quel est votre meilleur souvenir jusqu’ici ?

J’ai plusieurs souvenirs qui m’ont beaucoup marqué particulièrement au niveau des voyages. Le fait de pouvoir visiter des pays comme le Mexique, les Etats-Unis ou encore le Belize est vraiment une opportunité extraordinaire. J’ai ainsi fait plusieurs voyages incroyables : Acapulco, Tulum, Puerto Escondido, Los Angeles, Les iles de Belize… Ces voyages ont vraiment été un plus dans ma vie étudiante.

Que retiendrez-vous de cet échange à l’étranger ?

Je pense que c’est un échange unique que j’ai eu la chance de réaliser. Le fait d’être loin de sa famille n’a pas été facile, mais cela m’a fait mûrir et aujourd’hui je suis très content d’avoir fait partie de cette expérience de deux années incroyables.

Quelle est la prochaine étape pour vous ?

Actuellement je suis en train de postuler pour des mastères spécialisés en Entrepreneuriat dans 3 écoles : HEC, ESSEC et ESCP. J’espère pouvoir en débuter un à la rentrée de septembre 2020.

Aujourd’hui, que représente le CESEM pour vous ?

Je pense que le CESEM apporte une ouverture d’esprit et une expérience assez inédites. Ce programme permet d’avoir des contacts partout dans le monde et une connaissance d’une autre culture parfaite.

Qu’est-ce que cette formation vous a apporté ?

Aujourd’hui, je garde d’excellent contacts avec de nombreux étudiants du CESEM partout dans le monde. Certains de mes amis des deux premières années passées à Reims sont venus me rendre visite au Mexique. Cette formation m’a apporté beaucoup, principalement au niveau de la maturité.

Que diriez-vous à ceux qui hésitent à choisir le CESEM ?

Je pense que les étudiants se posent trop de questions sur le fait de partir deux ans à l’étranger. Il est important de savoir que les deux ans à Reims vont permettre de préparer les échanges dans les autres pays. De plus le fait de savoir à l’avance sa destination permet de se renseigner et se préparer. Pour moi le CESEM a été une réelle opportunité.