open menu

Témoignages

Clément Blot
3ème année en échange à São Paulo (Brésil)

« Avec le recul, je peux dire que le CESEM est une formation pleine de challenges car elle engendre beaucoup de changements. C’est avant tout un programme pour des élèves qui sont curieux et qui ont envie d’apprendre autrement qu’en restant toujours au même endroit. Je n’avais aucune appréhension au moment de partir [en échange] au Brésil car je m’y étais préparé pendant les deux premières années du cursus. Mais la véritable difficulté a été pour moi dans les 2 premiers mois : une période d’adaptation, même si elle n’est pas du tout compliquée, existe quand même, et cela peut être un peu déroutant. »

Pourquoi êtes-vous entré au CESEM ?

J’ai tout d’abord été après mon bac à l’université de ma ville mais je me suis rapidement aperçu que cela n’était pas pour moi. J’avais besoin d’une formation concrète qui me permettrait également de rencontrer des gens. J’ai surtout choisi le CESEM pour le côté international : c’était quelque chose qui me tenait à cœur, j’ai toujours eu envie de découvrir d’autres cultures, d’autres langues et grâce au CESEM je me suis dit que cela serait possible.

Pourquoi avoir choisi le Brésil pour votre double diplôme ?

Dans les choix que j’avais, le Brésil me paraissait être le pays le plus intéressant et le plus dépaysant. J’ai aussi choisi ce pays pour l’apprentissage d’une troisième langue : c’est en effet un parcours trilingue, ce qui me semble être un énorme avantage compétitif. Enfin, le partenaire FGV (Fundaçao Getulio Vargas à Sao Paulo) est une très bonne Ecole mondialement reconnue, donc également une véritable valeur ajoutée sur le CV.

Comment est organisé votre quotidien sur place : logement, restauration, études et weekends ?

Aujourd’hui je vis en colocation avec un camarade que j’ai rencontré dès mon entrée au CESEM. Nous avons rapidement su que nous partirions au Brésil et nous nous sommes donc rapidement rapprochés et très bien entendus.

Au quotidien je mange souvent à la cantine car c’est le plus pratique, mais c’est également le plus cher, un repas à l’école correspond à environ 3 repas basiques à la maison.

En ce qui concerne les études je n’éprouve pas de grandes difficultés. Il faut cependant avouer que les exigences sont relativement élevées. Mais une fois que le rythme est pris, tout se passe bien !

Enfin, au niveau des sorties et également des voyages le Brésil est une sorte de petit paradis. Il y a énormément de choses à visiter ou à voir si bien que je pense que 2 ans ne suffiront pas.

Quelles appréhensions aviez-vous avant de partir ? Et qu’en est-il aujourd’hui ?

Je n’avais aucune appréhension au moment de partir car je m’y étais préparé pendant les deux premières années du CESEM. La véritable difficulté a été pour moi dans les 2 premiers mois : une période d’adaptation, même si elle n’est pas du tout compliquée, existe quand même, et cela peut être un peu déroutant pour certaines personnes dont je fais partie.

Quel est votre meilleur souvenir jusqu’ici ?

Je pense que mon meilleur souvenir jusqu’à présent au CESEM a été le retour de stage à NEOMA. Après le stage, on voit énormément de nouvelles possibilités s’ouvrir à nous ! Il faut avouer que ces 6 mois permettent de grandir et de comprendre tout de suite mieux ce que le CESEM va représenter pour nous. Le retour à l’Ecole c’est également les retrouvailles avec toutes les personnes avec qui on a passé sa première année et qu’on n’a pas vu pendant 6 mois : un très bon moment.

Que retiendrez-vous de cet échange à l’étranger ?

Je pense que ce que je retiendrai surtout de cet échange, ce sont les gens que j’ai rencontrés. Le Brésil possède une très grande force et elle réside vraiment dans ses habitants qui sont très différents, très chaleureux et très touchants.

Quelle est la prochaine étape pour vous ?

Je ne sais pas encore : je pense que cela va grandement dépendre du temps qu’il me reste ici au Brésil, et des opportunités d’emploi que je pourrai avoir sur place. Je verrai bien ce qui me semble plus intéressant pour ma carrière !

Aujourd’hui, que représente le CESEM pour vous ?

Le CESEM représente une vraie force : c’est pour moi la porte sur le monde de demain.

Qu’est-ce que cette formation vous a apporté ?

Beaucoup d’ouverture d’esprit, une connaissance de cultures que je n’avais pas et la rencontre de personnes que je n’aurais probablement jamais rencontrées dans un autre contexte.

Que diriez-vous à ceux qui hésitent à choisir le CESEM ?

Avec le recul, je peux dire que le CESEM est une formation pleine de challenges car elle engendre beaucoup de changements. C’est aussi une expérience incroyablement enrichissante, et je dirais presque nécessaire dans un monde qui se veut de plus en plus international. Le CESEM c’est avant tout un programme pour des élèves qui sont curieux et qui ont envie d’apprendre autrement qu’en restant toujours au même endroit. Quand j’ai dû choisir entre le CESEM et d’autres formations, je n’ai pas beaucoup hésité : tout est fait dans ce programme pour que vous puissiez réussir votre future carrière, peu importe le domaine, car au final vous aurez appris énormément sur vous-même.