open menu

Témoignages

Bastien Bequet
Etudiant de 3ème année en échange à Raleigh, Caroline du Nord (Etats-Unis)

« Quand je me revois à 17 ans partir de chez mes parents et m’installer à Reims, je ne savais même pas faire cuire des pâtes. Au fur et à mesure des années, j’ai rencontré des personnes extraordinaires qui m’ont permis de me développer et d’apprendre. [Intégrer le CESEM] a été le meilleur choix de ma vie, c’est cette formation qui m’a fait devenir la personne que je suis aujourd’hui. »

Pourquoi êtes-vous entré au CESEM ?

Tout d’abord, le format BAC +4 permet de pouvoir choisir un Mastère type MSc ou MS spécialisé à la fin des quatre ans, et donc d’obtenir un BAC +5. De plus, on a l’occasion de faire 2 stages de 6 mois, des périodes suffisamment longues pour bien s’intégrer à la vie de l’entreprise et obtenir plus de responsabilités que sur des stages courts. Enfin, j’avais la volonté de partir longtemps à l’étranger, de voyager, de découvrir de nouvelles cultures, et cette immersion de 2 ans dans un autre pays était quelque chose d’unique qui m’a tout de suite séduit. Le jour où j’ai passé les oraux du CESEM a aussi été déterminant : lors de ma journée sur le campus de Reims j’ai pu ressentir la joie de vivre et le plaisir qu’avaient les étudiants et cela m’a grandement aidé à faire mon choix.

Pourquoi avoir choisi les Etats-Unis pour votre double-diplôme ?

Je voulais partir loin et je dois avouer que le fait d’entendre toujours parler des États-Unis à la télévision ou à la radio a piqué au vif ma curiosité à l’égard de ce pays. De plus, les universités américaines sont reconnues comme étant très bonnes et cela a appuyé mon choix. Enfin, les États-Unis regroupent une multitude d’entreprises et c’est le terrain rêvé pour travailler dans le domaine du management international !

Comment est organisé votre quotidien sur place ?

Je vis dans une résidence à 5 minutes du campus, en colocation de 4 (avec un allemand, un russe et un américain). On peut manger sur le campus mais le plus simple (et le moins cher) reste de cuisiner à l’appartement !

Concernant les études, on a moins de travaux de groupes et plus de cours en amphi, c’est un rythme à prendre mais c’est relativement intéressant.

Concernant les sorties, Raleigh est une ville d’environ 500 000 habitants avec presque 40 000 étudiants sur le campus. Le campus est énorme et propose énormément d’activités, d’associations et de job étudiants !

La ville possède beaucoup de restaurants, de cinémas et de parcs, c’est très très vert ! Il y a aussi un aéroport et une gare routière ce qui permet de voyager facilement. J’en ai par exemple profité pour partir quelques jours à Miami !

Quelles appréhensions aviez-vous avant de partir ? Et qu’en est-il aujourd’hui ?

La peur de vivre en collocation : j’ai toujours eu mon « petit chez-moi » et je me demandais si j’allais bien m’entendre avec d’autres étudiants, de cultures différentes. Au final, ma colocation s’est très bien passée et c’était une bonne expérience !

Quel est votre meilleur souvenir jusqu’ici ?

J’aime beaucoup notre rituel du vendredi soir : nous nous retrouvons avec des étudiants indiens et américains pour jouer au foot. Je pense aussi aux barbecues que l’on a pu faire à la fin de l’été au bord de la piscine tous ensemble !

Que retiendrez-vous de cet échange à l’étranger ?

Etudier dans ces gigantesques universités est un vrai bonheur car nous rencontrons des gens du monde entier, aussi bien en cours que dans les sports proposés !

Quelle est la prochaine étape pour vous ?

Mon stage de 6 mois chez Hermès à New York de février à juillet, puis la dernière année à NC State avec la préparation du GMAT et les candidatures en Mastère.

Aujourd’hui, que représente le CESEM pour vous ?

Pour moi c’est un concentré d’apprentissage. Apprentissage et développement de nous-même à travers les stages, les cours et les associations. Apprentissage au travers de nos rencontres, que ce soit à l’étranger, dans le milieu professionnel ou associatif. Apprentissage enfin lorsque l’on se retrouve propulsé à l’étranger et que l’on doit s’adapter, apprendre par nous-même et nous dépasser.

Qu’est-ce que cette formation vous a apporté ?

Quand je me revois à 17 ans partir de chez mes parents et m’installer à Reims, je ne savais même pas faire cuire des pâtes. Au fur et à mesure des années, j’ai rencontré des personnes extraordinaires qui m’ont permis de me développer, d’apprendre. Au sein du CESEM, j’ai pu apprendre à gérer une équipe de 20 personnes en tant que Président d’une association, j’ai pu découvrir ce qu’était le management, la finance, etc. Ça a été le meilleur choix de ma vie, c’est cette formation qui m’a fait devenir la personne que je suis aujourd’hui.

Que diriez-vous à ceux qui hésitent à choisir le CESEM ?

Pourquoi hésiter ? C’est une formation extrêmement complète et polyvalente, elle mélange temps passé à l’étranger et en France jusque dans les stages. Elle offre un double diplôme reconnu dans deux pays mais aussi au-delà. Ce programme est unique et vous permettra de grandir et d’en apprendre beaucoup sur vous !