open menu

Témoignages

Alexia Wehrle
échange à Lancaster (Angleterre)

« Le CESEM représente mes meilleures années, je n’en retiendrai que du positif ! J’ai énormément appris sur moi et ma capacité d’adaptation. J’ai rencontré des personnes qui resteront longtemps à mes côtés, et j’ai pu développer mes perspectives de carrière tout comme une grande adaptabilité. Grâce à ces deux ans en France et ces deux ans à l’étranger, j’ai dû m’adapter à toutes les situations et aujourd’hui j’en ressors grandie et épanouie. »

Quotidien sur place (logement, nourriture, sorties) : J’habite sur le campus de l’université. Il a plusieurs types de logement, et pour ma part j’ai choisi d’habiter en maison (nous sommes douze dans la maison) pour pouvoir m’intégrer plus rapidement au mode de vie anglais et avoir constamment des échanges en anglais.

Pour la nourriture, sur le campus il y a deux supermarchés et de nombreux points de restauration (restaurant chinois, italien, burger, subway, etc.) mais aussi un large choix en ville. Il est aussi possible d’accéder à une cantine mais pour cela il faut en faire la demande avant le début de l’année. J’ai choisi de ne pas le faire, estimant qu’il y avait largement assez de choix de nourriture s’offrant à moi.

Pour les sorties, nous sortons environ une fois par semaine, il y a plusieurs endroits à découvrir dans la ville mais aussi aux alentours. En effet, nous sommes à deux heures en train de l’Ecosse mais aussi à deux heures de Londres !

Etudes : Je dirais que la difficulté majeure est le changement de méthode de travail par rapport à NEOMA. Ici, nous avons très peu d’heures de cours (environ dix heures par semaine) mais énormément de travail personnel. Nous passons donc beaucoup plus de temps à la bibliothèque. Toutefois, en plus de mes cours j’ai pu m’investir dans énormément de projets sportifs ou autre, et j’ai énormément mûri !

Appréhensions : Avant de partir, j’avais surtout peur de ne pas parvenir à suivre le rythme concernant la capacité de travail. Aujourd’hui, je me suis parfaitement adaptée au mode de vie, c’est exigeant mais loin d’être impossible. Pour ceux qui hésitent à choisir le CESEM, s’ils ont une envie d’étudier à l’étranger, je leur dirais de foncer ! C’est une opportunité unique de s’imprégner totalement dans la culture et la vie d’un pays et les rencontres qu’on y fait resteront gravées à vie.

Meilleur souvenir : Cela restera le moment où mon équipe de cheerleading à Lancaster a été sacrée championne d’Angleterre. C’était un moment magique !!

Prochaine étape : A court terme, la prochaine étape est de trouver un stage pour la fin de ma troisième année. A long terme, valider mon diplôme et déterminer si je souhaite faire un Master ou directement commencer à travailler !