Ouvrir le menu

Glossaire

Transformation digitale

  • Executive Education
  • Global executive MBA

La transformation digitale qui s’opère depuis plusieurs décennies impacte tous les niveaux de l’entreprise, au point que l’intégration des nouvelles technologies est devenue un enjeu stratégique. Cette transformation nécessite de repenser en profondeur les modèles d’organisation, les modalités de collaboration, les formes de management, les liens avec les clients… Réussir sa transformation digitale est un impératif pour faire les bons choix stratégiques et donc rester compétitif.

Quelles sont les grandes phases de la transformation digitale ? Comment anticiper son impact sur les métiers ? Quelles sont les opportunités offertes par cette révolution numérique ? Comment les managers peuvent-ils mener cette transformation ?

Transformation digitale : définition

« Transformation digitale », « transformation numérique », « digitalisation » : tous ces termes désignent l’intégration des technologies digitales au sein des entreprises (permettant d’automatiser et de dématérialiser bon nombre de tâches grâce à de nouveaux outils). Ces technologies sont intégrées à la fois dans les organisations et dans les activités, en vue d’améliorer les performances des entreprises. Si la transformation digitale est au départ une affaire de technologies et d’innovations, elle impacte évidemment les aspects stratégiques, organisationnels et humains des entreprises.

Quelles sont les grandes phases de la transformation digitale ?

La transformation digitale des entreprises est marquée par plusieurs périodes clés :

  • début des années 1980 : popularisation de l’ordinateur individuel et essor de la bureautique ;
  • autour de l’année 2000 : explosion d’internet au sein des entreprises, arrivée du très haut débit ;
  • années 2010 : apparition des réseaux sociaux, démocratisation du smartphone et de la navigation sur mobile, croissance du e-commerce, développement du stockage cloud…
  • le monde actuel, désormais marqué par le big data, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle…

Impact sur les métiers et automatisation des tâches

L’utilisation des nouvelles technologies et l’automatisation des tâches ont un impact certain sur les métiers. Certains vont devoir se transformer, tandis que d’autres vont être créés et que certaines compétences seront de plus en plus recherchées.

Les métiers les plus facilement automatisables sont ceux exercés au niveau des fonctions support : comptabilité, service client, ressources humaines, achats… ces métiers dits « routiniers » et automatisables vont avoir tendance à se raréfier.

Émergence de nouvelles compétences en analyse des données

Les salariés de ces secteurs ont donc tout intérêt à enrichir leurs pratiques par des formations dans le domaine du numérique, de l’analyse et de l’interprétation des données (via la formation professionnelle continue), car les compétences en analyse financière, analyse prédictive, mesure de la valeur ajoutée, étude de la chaîne de valeur au sein des entreprises vont être particulièrement recherchées. L’utilisation pertinente des données nécessitera de grandes capacités d’analyse et d’interprétation, une « prise de hauteur », une « intelligence multiple » que seul un humain peut déployer. Les capacités à avoir une pensée analytique et des soft skills seront valorisées.

Technologies digitales et opportunités pour les entreprises

Quelles sont aujourd’hui les grandes technologies qui transforment le monde de l’entreprise et construisent l’économie du futur ? Zoom sur quelques technologies digitales essentielles pour les entreprises.

  • Big data et data analytics : les données sont désormais intégrées aux processus de décisions des entreprises, même les plus complexes. L’enjeu est de pouvoir gérer toutes ces données de manière efficace, d’en faire des sources de valeur, de les structurer et de les utiliser pour mieux gérer les risques et capter les opportunités.
  • Blockchain : cette technologie de stockage et de transmission de données est décentralisée et sécurisée grâce à des mécanismes de cryptographie ; les possibilités d’utilisation de la blockchain en entreprise sont immenses (industrie, logistique, ressources humaines, banque…) et présentent de réels atouts en matière de fiabilité et de sécurité des processus.
  • Intelligence artificielle (IA): désormais présente à tous les niveaux de l’entreprise (logistique, relation client, ressources humaines, finances…), l’IA puise dans toute la masse de données disponibles pour fournir des analyses prédictives, des réponses contextualisées…
  • IoT (Internet des objets): l’explosion de l’internet des objets révolutionne la vie des consommateurs et les habitudes de travail, en offrant une meilleure connectivité entre les personnes et leurs périphériques ; l’internet des objets représente un énorme potentiel de croissance pour les entreprises, à condition d’être intransigeant sur la sécurisation des objets et des flux de données.
  • Réalité virtuelle et technologie immersive: celles-ci permettent de plonger des personnes dans un univers numérique, soit dans des reproductions du monde réel, soit dans un monde totalement imaginaire ; du côté des entreprises, la diversité des domaines d’application (marketing, prévention des risques, formation…) offre un gain réel en termes de performances.
  • Robotique et automatisation: combinés étroitement via le RPA (Robotic Process Automation ou Automatisation des Processus Robotisés), ces deux domaines offrent des opportunités en matière de rendement et d’efficacité des opérations, à tous les niveaux des organisations.

Transformation digitale et Covid-19 : une digitalisation accélérée

En 2020, la pandémie de Covid-19 pousse les entreprises à réaliser, en l’espace de quelques mois voire quelques semaines, une mutation qu’elles avaient initiée et qu’elles auraient mis plusieurs années à réaliser. L’accélération de la digitalisation leur a permis de maintenir un bon niveau d’activité et de réinventer la relation client.

D’un point de vue organisationnel, le recours massif au télétravail a nécessité la mise en place (quand ce n’était pas déjà fait) de certains outils au sein de l’environnement de travail des salariés : stockage cloud, outils de visioconférence, bureau virtuel…

Vers un nouveau profil managérial pour accompagner la transformation digitale ?

La transformation digitale n’est plus une option, c’est un impératif. Si les stratégies sont établies et validées, il reste cependant un défi de taille : trouver de nouveaux profils de managers sur lesquels s’appuyer pour mettre en œuvre ces changements. Réaliser la transformation digitale d’une entreprise nécessite de remettre à plat toute son organisation ; elle ne doit pas être imposée, mais accompagnée. Elle peut être source d’incertitude chez certains et nécessite une gestion plus agile, un management moins vertical, qui pousse à l’autonomie et à la responsabilité, en vue d’une bonne appropriation par les collaborateurs. La question de la transformation digitale n’est pas uniquement technologique : la qualité de l’accompagnement au changement compte autant (voire davantage) que les technologies.

Une double transformation : numérique et durable

La transformation digitale est-elle suffisante pour résister dans un monde désormais complexe et incertain ? Reste à intégrer un autre enjeu de taille : la transition vers un modèle de développement durable. La crise sanitaire du Covid-19 a montré que les entreprises qui mènent de pair ces deux transformations sont celles qui s’en sortiront le mieux.

D’après une étude Accenture publiée en janvier 2021, les entreprises qui mènent cette double transformation (digitale et durable) génèrent plus de 10 % de leur chiffre d’affaires en favorisant « des modèles économiques axés sur la durabilité, soutenus par la technologie et s’appuyant sur des écosystèmes ».

Neoma BS et la transformation digitale

Trois équipes assurent la transformation numérique de l’École. Les projets en matière de digitalisation sont ambitieux : expérimentation et innovation, accompagnement des services, des fonctions et des métiers, développement d’une pédagogie innovante, gestion des infrastructures de l’école…

En tant que grande école, l’objectif de Neoma BS n’est pas seulement de comprendre l’innovation, mais de la créer afin d’offrir une expérience d’apprentissage innovante et stimulante à ses étudiants.