open menu

Communiqués de presse

Un partenariat entre NEOMA Business School et Enedis en Champagne-Ardenne en faveur de l’agilité et de la collaboration

Publié le 09 mars 2018 par admin_createur

Financée par la Région Grand Est dans le cadre du programme d’Aide à la Recherche et au Développement en Entreprises, cette convention de partenariat relative au projet IN TAO* permettra à NEOMA Business School d’accompagner Enedis en Champagne-Ardenne dans son projet de transformation numérique.
Financée par la Région Grand Est dans le cadre du programme d’Aide à la Recherche et au Développement en Entreprises, cette convention de partenariat relative au projet IN TAO* permettra à NEOMA Business School d’accompagner Enedis en Champagne-Ardenne dans son projet de transformation numérique.

Renforcer sa capacité à s’adapter pour répondre à un contexte de transformation

Les organisations « hiérarchiques » traditionnelles reposent majoritairement sur des ressources destinées à durer dans le temps, ce qui peut les empêcher de s’adapter et de faire preuve d’agilité. Enedis en Champagne-Ardenne n’échappe pas à cette structure alors même que l’entreprise est engagée dans une profonde transformation numérique, avec la transition énergétique et l’amélioration des performances en ligne de mire.

Dans ce contexte, comment favoriser l’innovation et les pratiques collaboratives ? Créer les conditions de réussite de ces changements d’environnements ? Produire les connaissances utiles aux managers ? Pour répondre à ces questions, Enedis en Champagne-Ardenne a choisi de faire appel aux expertises de NEOMA Business School. L’École accompagne ainsi l’acteur de service public via son Centre d’Excellence baptisé CLEO (Centre de Leadership et Efficacité Organisationnelle). À travers un portefeuille de solutions dans les domaines du leadership et de l'organisation, CLEO est le partenaire des entreprises dans leurs transformations pour une performance et une efficacité durables.

Le fruit de ce partenariat d’envergure permettra à Enedis en Champagne-Ardenne de partager la stratégie de transformation et ses implications auprès de ses salariés, définir une nouvelle organisation via des processus adaptés et améliorer son efficacité globale en lien avec les nouvelles technologies numériques.

« Enedis en Champagne-Ardenne a souhaité lancer plusieurs chantiers en matière d’évolution de ses pratiques managériales. Ces chantiers, pleinement intégrés dans la feuille de route de notre Direction régionale et s’inspirant de nos pratiques en Champagne-Ardenne, portent sur le développement global de l’agilité au sein de nos entreprises. La capacité du management à encourager et accompagner ce développement ainsi que l’impact des transformations numériques sur les équipes opérationnelles, le management et les agences en interface seront également au cœur de nos sujets d’intérêt », précise Hélène Milot, Directrice régionale d’Enedis en Champagne-Ardenne.

« Ces chantiers offrent l’opportunité à Enedis en Champagne-Ardenne d’adopter rapidement de nouvelles technologies, dans une approche à la fois satisfaisante et performante, tout en contribuant significativement aux travaux de la communauté scientifique ».


Nourrir les connaissances utiles en matière d’agilité et proposer des solutions innovantes

Pour NEOMA Business School, Enedis en Champagne-Ardenne représente une excellente base d’étude pour produire et diffuser des connaissances utiles sur l’adaptation des organisations à un environnement en mutations permanentes et offrir des solutions innovantes et collaboratives qui facilitent l’obtention de résultats durables. « Les entreprises ont pleinement conscience qu’elles doivent désormais naviguer dans un environnement dynamique et en évolution constante. Mais elles ne savent pas toujours comment prendre ce virage stratégique » détaille Delphine Manceau, Directrice générale de NEOMA Business School.

« Grâce à nos experts reconnus au niveau international en matière de management, leadership, stratégie et innovation, nous sommes en mesure d’apporter des réponses concrètes. Dans cette optique, Enedis en Champagne-Ardenne représente un formidable terrain d’expérimentation. En parallèle, ce projet d’envergure permettra de nourrir notre production de connaissances dans le domaine de l’agilité, en cohérence avec nos axes d’excellence académique ».


Diagnostiquer et comprendre avant de déployer de nouveaux modèles

D’une durée de 30 mois, le projet se décompose en 3 phases successives : l’évaluation et le diagnostic de la stratégie d’Enedis en Champagne-Ardenne, la création d’une équipe dédiée avec l’objectif de développer les nouveaux modèles de l’organisation et les plans d’actions du changement, et la mise en application des projets retenus pour fin 2018.

Les enseignants-chercheurs de NEOMA Business School ont ainsi effectué sur le terrain une série d’entretiens, de sondages et d’observations. L’objectif : comprendre les systèmes de fonctionnement de l’organisation. Sur la base de leurs conclusions, trois programmes destinés à favoriser la flexibilité de l’entreprise sont d’ores et déjà en cours de déploiement portant sur l’adaptation de la stratégie nationale aux réalités locales, le développement des capacités collaboratives et transversales et la clarification d’une vision pour l’avenir.


Favoriser la dynamique locale à l’échelle internationale

Ce projet place la Région Grand Est comme un territoire clé de la transformation numérique, notamment sur le plan de ses impacts. Cette initiative locale favorisera la visibilité de la Région Grand Est à l’échelle internationale et renforcera son image de terre d’évolution industrielle. « Première Région française en passe d’être intégralement reliée au Très Haut Débit, ambitionnant d’être exemplaire dans le domaine des Energies Renouvelables, le Grand Est, « Smart Région » au cœur de l’Europe, accompagne tout naturellement ce partenariat entre NEOMA Business School et Enedis en Champagne-Ardenne,partageant avec ces deux acteurs une ambition de modernisation de nos organisations pour une attractivité renforcée de nos territoires», déclare Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.