open menu

Communiqués de presse

NEOMA Business School : un Programme Grande Ecole refondu et une rentrée 2020 repensée

Publié le 11 juin 2020 par admin_createur

NEOMA Business School dévoile la refonte de son Programme Grande Ecole. Trois thématiques clés structurent désormais le cursus qui s’enrichit également d’un nouveau dispositif pédagogique autour du Peer-Learning. Quatre nouveaux parcours d’excellence conjuguant expertise et immersion internationale viennent compléter cette évolution. Effective dès septembre, cette refonte s’inscrit dans un contexte inédit où NEOMA repense sa rentrée en profondeur, avec l’objectif de favoriser le présentiel sur les campus, les départs vers l’international et l’accueil d’étudiants internationaux malgré les circonstances actuelles.

NEOMA Business School dévoile la refonte de son Programme Grande Ecole. Trois thématiques clés structurent désormais le cursus qui s’enrichit également d’un nouveau dispositif pédagogique autour du Peer-Learning. Quatre nouveaux parcours d’excellence conjuguant expertise et immersion internationale viennent compléter cette évolution. Effective dès septembre, cette refonte s’inscrit dans un contexte inédit où NEOMA repense sa rentrée en profondeur, avec l’objectif de favoriser le présentiel sur les campus, les départs vers l’international et l’accueil d’étudiants internationaux malgré les circonstances actuelles.


Trois thématiques clés : Devenir acteur du monde de demain, appréhender les nouveaux métiers et adresser les enjeux de la transition durable

« L’évolution constante du Programme Grande Ecole est un processus naturel. C’est un cursus qui doit sans cesse anticiper les mutations de notre environnement », explique Delphine Manceau, Directrice générale de NEOMA Business School. « Même si elle a été pensée avant la crise, cette refonte s’inscrit pleinement dans les enjeux actuels autour de la transition durable, de l’évolution des métiers et des pratiques des entreprises ».
 
La refonte du Programme Grande Ecole se caractérise d’abord par l’introduction de trois thématiques en prise directe avec les enjeux du XXIème siècle : devenir acteur du monde de demain, appréhender les nouveaux métiers et adresser les enjeux de la transition durable. « Chaque thématique sera introduite par un séminaire, véritable temps fort qui permettra aux étudiants de commencer à structurer leur réflexion sur ces sujets complexes. Ensuite, des cours et des conférences animées par des experts viendront compléter ce dispositif. Notre objectif est que chaque étudiant s’empare pleinement de ces trois thématiques centrales pour l’avenir ».


4 nouveaux parcours pour conjuguer expérience internationale et expertise de pointe

Sur le plan de l’international, NEOMA Business School défend depuis toujours un parti-pris immersif très fort. « Nous croyons que le départ des étudiants à l’international en petite cohorte, associé à l’excellence académique du partenaire, sont les deux ingrédients clés pour une expérience immersive et interculturelle réussie ». A la rentrée 2020, quatre nouveaux parcours d’excellence conjuguant expertise de pointe et immersion à l’international seront proposés aux étudiants.

·       Deux nouveaux parcours immersifs

Les nouveaux parcours « Future in Europe » et « Future in Latin America » reposeront sur le même modèle que « Future in Asia » lancé en 2019. Ils proposeront aux étudiants passionnés par une région et une culture de suivre deux semestres académiques dans deux pays différents, ainsi que deux stages sur place. « Pour ces deux nouveaux parcours, l’Ecole s’appuie sur les meilleurs partenaires locaux afin de garantir aux étudiants une expérience mêlant excellence et immersion locale » détaille Delphine Manceau. « Nous pouvons ainsi citer IE Business School en Espagne pour le parcours en Europe, et Universidad del Pacifico au Pérou pour le parcours en Amérique Latine ».


·       Deux nouveaux parcours d’expertise

Le Programme Grande Ecole propose également deux parcours d’expertise : « Global in Finance » et « Global in CSR (Corporate Social Responsability) ». « Grâce à ces parcours, les étudiants pourront confronter les points de vue et se construire une vision solide et mondialisée sur les questions de finance ou de la RSE ».Ils suivront deux semestres académiques à l'international, au sein d’universités reconnues pour ces spécialisations, comme Bentley University aux Etats-Unis pour le parcours en Finance. « Pour le parcours RSE, la Scandinavie étant à la pointe sur les questions environnementales et sociétales, nous sommes fiers de compter parmi nos partenaires BI Norwegian Business School en Norvège, l’université de Jönköping en Suède et celle de Jyväskylä en Finlande ».


L’introduction du Peer-Learning au service de l’écosystème apprenant

En accord avec sa volonté de challenger sans cesse les pratiques en matière d’apprentissage, le Programme Grande Ecole se dote d’une nouvelle approche pédagogique autour du Peer-Learning avec le dispositif NEOSMART. « L’étudiant est porteur de savoir. Avec ce nouveau dispositif, l’objectif est d’activer des méthodes de partage et d’échange ».

NEOSMART capitalise sur les connaissances des étudiants et leur volonté de transmettre à leurs camarades. Le professeur accompagnera cette transmission en aidant les étudiants « mentors » à prendre conscience de leurs savoirs et en mobilisant les bonnes méthodes pour les transmettre. « Plusieurs cours sont concernés par ce nouveau format pédagogique, comme l’analyse de données, l’économie et la comptabilité ».


Une rentrée 2020 qui ne ressemblera à aucune autre

Dans un contexte marqué par de profondes incertitudes sur les conditions dans lesquelles pourront se dérouler l’enseignement et la vie de campus, NEOMA défend un parti-pris pédagogique affirmé : le blended-learning mixant présentiel et distanciel. « L’Ecole travaille sur un modèle à la fois hybride et flexible, adaptable à la situation. Il sera construit autour de 60% de cours en présentiel dédiés aux échanges et au débat et 40% en distanciel pour les séances plus techniques », précise Delphine Manceau. « Le défi du 100% digital a été relevé avec succès ces derniers mois, mais l’expérience que nous venons de vivre a aussi mis en évidence les apports inestimables du présentiel ».

En ce qui concerne les échanges à l’international de la rentrée 2020 qui devaient concerner près de 1 000 étudiants, l’Ecole s’appuie sur son réseau de 330 partenaires internationaux pour maximiser les chances de départ en septembre, tout en laissant la liberté à chaque étudiant de maintenir ou non son échange. L’Ecole est ainsi en mesure de proposer aujourd’hui plus de 500 places garanties. « Les relations historiques que nous entretenons avec nos partenaires à travers le monde nous permettent de compenser la fermeture à l’international de certaines universités par des places au sein d’autres institutions ». Les étudiants ne souhaitant pas partir à la rentrée pourront quant à eux bénéficier d’un report de leur échange l’année suivante.

En ce qui concerne l’accueil des étudiants internationaux, NEOMA anticipe une ouverture tardive des frontières extra-communautaires, complexifiant leur arrivée dès septembre. « Nous développons un dispositif autour de 3 modalités afin de répondre à tous les cas de figure ». La rentrée décalée à octobre a été actée pour les programmes accueillant une majorité d’étudiants internationaux. « Nous avons par exemple repoussé le démarrage des MSc à la mi-octobre » afin de laisser le temps aux étudiants d’arriver. En outre, la possibilité de démarrer l’année à distance permettra aux étudiants internationaux qui ne peuvent être présents à la rentrée de commencer leur cursus depuis leur pays d’origine. Enfin, une seconde rentrée en janvier sera proposée pour certaines formations.

Au-delà des cours, un dispositif complet de services 100% online sera déployé pour les accueillir avec une offre distancielle d’intégration, de services carrières, de dispositifs bien-être, d’e-incubateurs, de la Library. « Ce sont des services qui font partie intégrante de l’offre et de l’expérience NEOMA. Nos étudiants, même à 10 000 kms de nos campus, doivent pouvoir en bénéficier pleinement ».