open menu

Communiqués de presse

Développer la dynamique touristique française grâce à la réalité virtuelle : le projet européen VISTA-AR

Publié le 21 octobre 2019 par admin_createur

Dans un environnement où la digitalisation est devenue la norme, le patrimoine touristique est confronté à de vrais enjeux en matière de médiation numérique. Dans quelle mesure les outils numériques peuvent enrichir la visite des sites du patrimoine culturel et ainsi servir la dynamique économique territoriale ? C’est la question portée par le projet de recherche franco-britannique VISTA-AR dans lequel NEOMA Business School et le CESI sont impliqués et qui vise, des deux côtés de la Manche, à introduire la réalité virtuelle et la réalité augmentée sur les sites. Des expérimentations sont notamment en cours dans le Château de Fougères (France) et la Cathédrale d'Exeter (Royaume-Uni)

Dans un environnement où la digitalisation est devenue la norme, le patrimoine touristique est confronté à de vrais enjeux en matière de médiation numérique. Dans quelle mesure les outils numériques peuvent enrichir la visite des sites du patrimoine culturel et ainsi servir la dynamique économique territoriale ? C’est la question portée par le projet de recherche franco-britannique VISTA-AR dans lequel NEOMA Business School et le CESI sont impliqués et qui vise, des deux côtés de la Manche, à introduire la réalité virtuelle et la réalité augmentée sur les sites. Des expérimentations sont notamment en cours dans le Château de Fougères (France) et la Cathédrale d'Exeter (Royaume-Uni)

VISTA-AR : un programme de développement touristique du patrimoine européen

Depuis plusieurs années, une mutation numérique est observée dans de nombreux secteurs, parmi lesquels le tourisme. VISTA-AR a pour ambition d’aider les sites culturels patrimoniaux à développer leurs propres applications et ainsi à pleinement amorcer le virage numérique. Financé à hauteur de 5M d’€ par le programme européen Interreg V, et coordonné par l’Université d’Exeter, il se concentre sur la création de nouvelles expériences visiteurs en adoptant des technologies numériques de pointe.

L’objectif : aider les sites patrimoniaux à améliorer durablement l’expérience de leurs visiteurs et ainsi soutenir une croissance économique innovante et durable pour les territoires. Grâce aux informations essentielles ainsi recueillies, les chercheurs pourront aider les sites culturels patrimoniaux à mettre en place de nouveaux dispositifs en Réalité Augmentée et/ou en Réalité Virtuelle (casque, tablette, salle immersive, et mobilier numérique) pour attirer davantage de visiteurs et augmenter les recettes. Le Château de Fougères (France) et la Cathédrale d'Exeter (Royaume-Uni) sont les sites choisis pour offrir aux visiteurs une vision renouvelée et ludique du patrimoine culturel, via l’expérimentation de technologies innovantes, telles que des salles immersives ou des outils de réalité augmentée.

Afin d'optimiser les retombées et d'assurer la transférabilité, ces outils dédiés seront accessibles à distance et enrichis par les utilisateurs. A terme, il s’agit de créer un pôle patrimonial unissant les deux côtés de la Manche pour promouvoir la diffusion d’une solution mutualisée accessible à un grand nombre de sites patrimoniaux utilisateurs.

Deux partenaires normands complémentaires associés sur le projet 

NEOMA Business School et le CESI, se sont naturellement mobilisés sur ce projet dont le terrain d’expérimentation couvre le sud de l’Angleterre et le nord de la France. Les deux acteurs académiques normands travaillent principalement sur la partie française de l’espace Manche, en lien avec le Château de Fougères, les Jardins de Valloire et le Musée sous-marinier de Lorient.

Les équipes de NEOMA se sont investies sur l’axe de l’adoption des technologies numériques de pointe et sur la proposition de nouvelles expériences à leurs visiteurs. « Pour cela, nous étudions les impacts des technologies de RA/RV sur l’expérience de visite et sur le modèle économique des sites. Notre objectif : proposer aux sites des applications technologiques adaptées » explique Jean-Baptiste Suquet, enseignant-chercheur à NEOMA et coordinateur du projet VISTA-AR pour l’école. De son côté, le CESI contribue à l’analyse du comportement des visiteurs par le développement des solutions de géolocalisation Indoor et de génération automatique de Dashboard interactif: « Nous collectons les données comportementales et les avis des visiteurs, analysons ces données et proposons un affichage efficace afin de faciliter les prises de décisions », ajoute Mourad Messaadia, enseignant-chercheur CESI et chef de projet. La complémentarité de compétences de CESI et de NEOMA dans le domaine du tourisme, du numérique, de l'économie et du management s’impose comme un des atouts clés pour mener à bien cette réflexion de fond.

Au-delà de son intérêt sur le plan culturel, le projet VISTA-AR répond également à une nécessité économique : renforcer l’attractivité de la région Normandie et du sud de l’Angleterre, dont les patrimoines touristiques assurent un revenu économique non négligeable. (121,1 milliards de £ et 7,1% du PIB au Royaume-Uni et 158,3 milliards d’euros et 7,4% du PIB en France)
 

Zoom sur le projet VISTA-AR
Budget total : 7,8 millions d’euros ;
dont Fonds Européen de Développement Régional : 5,3 millions d’euros
5 partenaires académiques
NEOMA Business School
Le Centre des Etudes Supérieures Industrielles (CESI)
Exeter University
Bournemouth University
L’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne (EESAB))
… associés à 3 partenaires institutionnels
Le Conseil Régional de Bretagne
La commune de Fougères
The Corporate Body of the Cathedral of St Peter

Le projet VISTA-AR s’inscrit dans le programme européen Interreg V France (Manche) - Angleterre
Ce programme de coopération transfrontalière regroupe douze départements français et vingt-quatre comtés et autorités unitaires anglais autour de la Manche. Il a pour objectif de financer des projets de coopération de grande qualité entre la France et l’Angleterre, dans le cadre de la stratégie Europe 2020.