Ouvrir le menu

Actualités

Violence Awareness Week 2020

Publié le 11 décembre 2020 par NEOMA

  • RSE
  • Vie étudiante
  • Wellness

Fin novembre, l’association étudiante HeForShe Reims a organisé une semaine de sensibilisation aux violences sexistes et sexuelles. L’objectif de cette semaine est d’aider à prendre conscience du nombre de personnes victimes de ces violences mais aussi d’apprendre à réagir face à celles-ci.

L’annonce du second confinement est arrivée en pleine préparation de l’édition 2020. Mais devant l’importance de l’enjeu, l’équipe HeForShe Reims a rebondi et digitalisé l’évènement !

« Nous avons été un peu découragés pendant quelques jours mais les enjeux sont tellement importants en matière de violences sexistes et sexuelles que nous avons très vite retrouvé notre motivation et décidé de transposer notre événement en digital. Et puis ça nous a donné l’occasion d’ouvrir l’événement aux étudiants du Campus de Rouen, ce qui était génial ! » raconte Emmanuelle Muffat, Présidente de HeForShe Reims.

Trois ateliers de sensibilisation et de formation ont été proposés :

  • Atelier de sensibilisation aux conséquences des violences sexistes et sexuelles

Animé par Emmanuelle Muffat et Jeanne Simon, membres de HeForShe, et Amandine Ancien, Infirmière sur le Campus de Reims, cet atelier a permis d’aborder les différentes phases qui suivent une agression et les conséquences à court, moyen et long termes qu’elles soient physiques, psychiques et sociales.

« J’ai été ravie de la sollicitation de HeForShe à participer à cet atelier » raconte Amandine Ancien. « En effet la sensibilisation auprès des étudiants à ce sujet sensible me semble très pertinente. La collaboration avec les membres de l’association, qui se sont montrés très impliqués, s’est déroulée à merveille, tant au niveau de la préparation du sujet que pendant la présentation proprement dite. Lors de l’atelier, j’ai pu sentir que les participants été intéressés et ma présence en tant qu’infirmière bien accueillie. Finalement, cela a aussi permis de mettre en lumière le Centre de soins comme un lieu d’écoute et de prise en charge disponible pour les étudiants de NEOMA. »

  • Atelier de sensibilisation au harcèlement scolaire et cyber harcèlement

Dès le démarrage, cet atelier a mis les 56 participants au cœur du sujet grâce au visionnage d’un film en 360 degrés dans lequel ils étaient la victime de harcèlement et subissaient les violences. À l’issue, les participants ont pu partager leur ressenti, leurs émotions, la manière dont ils auraient ou non réagit… Puis, l’association HandsAway, qui animait l’atelier a rappelé des points essentiels sur ces problématiques : ce que dit la loi, comment repérer ces harcèlements et quelles ressources sont disponibles pour réagir.

  • Atelier formation sur les violence sexistes et sexuelles dans le milieu professionnel

Cet atelier très interactif a été animé par Élisabeth Chaudière, diplômée de NEOMA et dirigeante de Ekiwork qui a effectué un état des lieux des différents stéréotypes sexistes qui amènent ensuite aux discriminions professionnelles. Puis, les définitions légales ont été rappelées, des outils pour réagir efficacement et des ressources disponibles ont été partagés. Les 29 participants ont énormément interagi et fait part de nombreuses expériences, notamment dans le milieu scolaire.

Les 3 ateliers ont remporté un vif succès et les participants ont mentionné qu’ils avaient, entre autres, permis de libérer la parole !

En parallèle, la communication autour de cette prise de conscience des violences a été particulièrement soignée par les organisateurs.« La communication est un vrai levier de sensibilisation et d’information, elle va contribuer à une prise de conscience de ces violences qui touchent plus de personnes que l’on ne pense. Il est très important de montrer que tout cela n’est pas banal. » explique Emmanuelle Muffat.

  • Un partenariat avec le Bureau des Elèves (BDE), le Bureau des Sports (BDS) et le Bureau des Arts (BDA), associations étudiantes de NEOMA ont donné une très grande visibilité à l’événement.
  • Un filtre dédié de photo de profil Facebook a été créé et largement utilisé. 
  • Des phrases fortes extraites des témoignages d’étudiants de NEOMA ont été publiées sur le compte Instagram de HeForShe Reims.
  • Une exposition sur le thème du body positive a été montée à partir de photos envoyées par les étudiants qui ont accepté de mettre en avant une partie de leur corps que la société considère comme un défaut.

Un immense bravo aux étudiants de HeForShe Reims pour cet événement qui a permis le dialogue, le partage d’expérience sans aucun tabou.

violence awareness week 2020
HeForShe

Contact

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires