Ouvrir le menu

Actualités

Toutânkhamon défie la pandémie ou comment les étudiants de NEOMA se battent pour monter leur comédie musicale

Publié le 25 juin 2021 par NEOMA

  • Vie étudiante

Chaque année, la CoMu de Reims, rattachée au Bureau des Arts de NEOMA, donne un spectacle grandiose. « Toutânkhamon : l’ascension d’un roi » devait se tenir le 20 et 21 mars 2020. Comment les étudiants ont-ils géré ce projet chamboulé par la pandémie ? Retour sur ces quelques mois de bataille avec Manon Morel et Mathieu Gomez, responsables de la comédie musicale.

« Quand on a commencé le projet, en 2019, on voulait vraiment donner le meilleur de nous-mêmes, se souvient Manon Morel, étudiante en 3e année de PGE à NEOMA Reims. Le rendu était vraiment bon. Tous les gens qui venaient nous voir en répétition nous disaient : c’est vraiment incroyable. Et le confinement est tombé. Mais pour nous, il était hors de question que quelque chose d’aussi bonne qualité parte à la poubelle. Moi ça fait plus de 20 ans que je fais de la danse, j’ai pu imaginer des chorégraphies avec des amis, mais je n’ai jamais écrit un spectacle complet, et je n’aurai jamais l’occasion à nouveau de monter un tel spectacle. Au final il a eu lieu, et je suis très fière ».

Mars 2020

Depuis la rentrée 2019, les étudiants de la CoMu de Reims préparent un spectacle grandiose : « Toutânkhamon : l’ascension d’un roi ». Voilà 6 mois qu’ils écrivent le texte, les chansons, qu’ils composent, qu’ils mettent en scène, qu’ils chorégraphient, qu’ils dessinent les costumes, qu’ils répètent. Plus de 2 heures de spectacle, le projet est impressionnant. Dates prévues : les 20 et 21 mars 2020. Le 16 mars, le gouvernement annonce le confinement.

« Ça a été très dur, mentalement. Non seulement on était affectés par le confinement, mais en plus on était bloqués chez nous, seuls, explique Manon Morel, responsable du projet.  Ensuite la question était :  est-ce qu’on va faire le spectacle ou pas ? Beaucoup avaient abandonné l’idée qu’il puisse avoir lieu ». L’étudiante ne veut pas baisser les bras.  

En attendant, les « comusards » doivent rembourser les 10 000 euros de billets déjà vendus. Un travail de titan.

Eté 2020

« Après ce premier confinement dont on n’en voyait pas le bout, on a cherché un lieu », raconte l’étudiante de NEOMA. A ce moment-là, toutes les salles sont fermées, elles n’ont pas de visibilité, ou elles sont prises. « On les a toutes contactées jusqu’à Paris. Nous avons trouvé au Kabaret, à Tinqueux. Ils leur restaient une seule date en week-end –condition sine qua none pour que tout le monde puisse être présent-, fin octobre. Et pour ne prendre aucun risque, on a tout de suite décidé de faire une représentation à huis clos ».

Malgré tout, la date choisie pose problème : beaucoup de « comusards » (décors, costume, chœurs, danseurs) ne sont plus disponibles. Les danseurs sont remplacés par de nouveaux participants qui apprennent la chorégraphie en un mois. L’affaire est plus compliquée pour le rôle d’Horus : le soliste qui doit le jouer, Quentin O’Hare, est absent. Or personne n’apprend à chanter en un mois. L’équipe trouve une solution : elle enregistre la voix du soliste. Sur scène, le responsable théâtre qui connait la pièce par cœur se glisse dans son costume.

Octobre 2020

« En octobre, je sentais qu’il y allait y avoir un deuxième confinement, indique l’étudiante qui a eu le nez creux. J’ai fait avancer le spectacle de deux jours. Ceux qui étaient en stage ou en cours ce jour-là ont posé des journées ». La comédie musicale a lieu comme prévu à huis clos. « Cela nous a permis de mieux filmer le spectacle, on a pu jouer les scènes plusieurs fois, mettre les caméras au niveau du public, de cadrer serré… » Arrivée à 6 heures du matin, la troupe repart à 23h.

Avril 2021

L’équipe de « comusards » monte le film de Toutânkhamon à partir des images finalement très qualitatives. La diffusion est prévue le 19 avril sur Youtube. Elle mène une campagne de communication importante. C’est un succès : « On a eu jusqu’à 500 personnes en même temps », rapporte Manon Morel. En juin, elle dépassait les 3600 vues. Belle preuve d’agilité et de persévérance de la part des étudiants.

 

Retrouvez tous les spectacles de la CoMu

https://comuneomareims.wixsite.com/my-site-2

Regardez Toutânkamon : l’ascension d’un roi  YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=3mPX5xrX8b8&t=7506s

 

 

Contact

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires