Ouvrir le menu

Actualités

Stratégies de R&D et Entreprises : l’impact limité du Crédit d’Impôt

Publié le 27 août 2021 par NEOMA

  • Corps professoral
  • Insights

Stéphane Lhuillery, professeur en économie de l’innovation à NEOMA, a dirigé une étude sur les multinationales françaises commandée par France Stratégie. Il a étudié à l’aide de trois co-auteurs les stratégies de R&D des multinationales influencées par la présence en France d’un Crédit Impôt Recherche (CIR). Ce rapport a été publié en juin par la Commission Nationale d’Evaluation des Politiques d’Innovation (CNEPI) de France Stratégie.

Quel impact du CIR sur l’investissement en R&D ?

Le précédent avis de la CNEPI, publié en mars 2019, avait montré que le CIR, qui consiste à alléger fiscalement l’entreprise en fonction du montant de son investissement en R&D (Recherche et Développement) avait incité les entreprises touchant déjà le CIR à augmenter leur investissement en R&D à hauteur du gain fiscal.

L’étude de NEOMA BS montre cependant que si le CIR a peut-être eu un impact sur les efforts de R&D des groupes français, celui-ci est limité aux seules dépenses françaises de R&D.

En effet, le poids des multinationales françaises dans la R&D mondiale diminue avec :

  • La diminution du nombre de groupes français faisant parti des leaders mondiaux en termes de R&D qui passet de 18 en 2005 à 12 en 2019.
  • Une baisse du poids de la R&D totale des multinationales françaises dans la R&D mondiale avec des leaders français, qui ne pèsent plus que 3.1% de la R&D mondiale en 2019 contre 5.5% en 2005.

Une baisse de l’investissement R&D en France

Le rapport de NEOMA BS montre aussi que le CIR n’a pas non plus su endiguer la désaffection des multinationales étrangères pour une R&D faite en France, avec une baisse relative des investissements en R&D réalisés en France : les multinationales étrangères ne représentent plus que 19.6% de la dépenses nationale des entreprises en 2016 contre 22.6% en 2005, avec une désaffection notable des grands groupes technologiques américains qui ont investi massivement ailleurs en Europe.

Des interviews, menés auprès des responsables de ces multinationales françaises, confirment que les aides publiques, dont le CIR, sont moins déterminantes dans le choix de la localisation des activités R&D que « la présence d’écosystèmes d’innovation dynamiques permettant l’accès à des compétences scientifiques et technologiques spécifiques. ». Ce constat renvoie à la dégradation de la qualité de recherche académique française constatée sur la période par le récent rapport de l’Observatoire des Sciences et Techniques (OST) ; il souligne l’importance de l’excellence académique dans le développement des écosystèmes locaux d’innovation.

A propos de France Stratégie

France Stratégie est une institution autonome placée auprès du Premier ministre qui contribue à l’action publique par ses analyses et ses propositions. En répondant aux sollicitations de ce type d’organismes gouvernementaux ou des entreprises, les enseignants-chercheurs de NEOMA Business School mettent au profit de la société leur expertise dans différents domaines de l’économie et des sciences de gestion. Ils contribuent ainsi à l’avancée et aux partages des connaissances et, participent aux débats et décisions qui forgent le monde de demain.

En savoir plus

Professeur

Contact

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires