open menu

Actualités

REINVENTER LA VIE ASSOCIATIVE #6 Humani

Publié le 11 février 2021 par NEOMA

  • Vie étudiante

La vie associative de l’Ecole au point mort ? Pas vraiment. Depuis le début de la crise sanitaire, les étudiants de NEOMA redoublent d’effort et d’imagination pour maintenir le lien avec leurs membres. La preuve avec Humani, association de solidarité internationale et humanitaire qui lutte pour l’accès à l’éducation au Pérou et au Bénin. 

1/Quelle a été votre stratégie face au confinement ?

Au premier confinement, en mars, je venais de prendre mes fonctions. Avec le bureau, on a tout de suite travaillé sur un projet de magazine pour récolter des fonds. Au deuxième confinement, ça a été brutal : on finissait le recrutement le dimanche, on nous confinait le lundi. La première chose que l’on s’est dite : on va tout réorganiser pour ne pas laisser mourir l’association. Surtout le pôle communication. Il fallait maintenir notre visibilité sur les réseaux pour conserver de la crédibilité auprès de nos partenaires, que sont les associations CIMA au Pérou et Amour pour l’Afrique au Bénin. On a aussi revu nos évènements : il nous fallait quand même récolter des fonds pour continuer à aider les enfants.

2/ Qu’avez-vous pu organiser à distance ?

Chaque année, on ouvre une cagnotte pour financer des livres scolaires ou un bâtiment pour les enfants. D’habitude, on communique sur le campus. Ce n’était plus possible, alors on a lancé la cagnotte en ligne, et on a fait de la publicité sur les réseaux sociaux, principalement Facebook et Instagram. On a récolté 450 euros, un peu moins que d’habitude.

En décembre, on a également organisé une tombola de Noël avec le BDE. Avec un tirage au sort tous les trois jours, et des lots à gagner.  On a obtenu 1700 euros.

 3/Le distanciel a-t-il ouvert de nouvelles perspectives ?

Il nous a permis de nous réinventer. Normalement, nous organisons le « Rallye Fajitas ». A la place, nous avons produit un livre de 20 recettes de fajitas péruviennes et béninoises. Les étudiants devaient cuisiner, prendre une photo, mettre en page… . Tous les nouveaux membres ont participé. On a su créer une cohésion pendant cette période, on est très fiers. Les 100 exemplaires sont en vente en ligne depuis mi-février, et les fonds serviront à construire une garderie au Bénin.

4/ Ce que vous avez annulé ou reporté ?

Nous devions faire un voyage humanitaire au Pérou en mai 2020, nous n’avons pas pu partir.  Nous avons annulé le Rallye Fajitas qui nous permet d’habitude d’avoir de la visibilité ; et la vente des calendriers trop compliquée dans ce contexte.

5/ Quelles leçons tirer de cette expérience pour votre association  ?

On en sort grandi, on a réussi à remplir nos objectifs pour le moment, à mettre en place de la cohésion, à créer une fibre humanitaire, à partager différemment. En termes d’organisation interne, on apprend à gérer une association à distance, à déléguer, à rassembler les gens autour d’une cause…

Merci à Pablo Rigaud, président de l’association HUMANI