Ouvrir le menu

Actualités

Première conférence TEDx NEOMA BS : Déclic Entreprendre saute le pas

Publié le 03 décembre 2020 par NEOMA

  • actualité
  • Campus Rouen
  • Vie étudiante

Dix-huit minutes pour partager une idée, un parcours, une vision. Tel est le format des conférences TEDx. Elles s’organisent partout dans le monde, et désormais à NEOMA. Le tout premier TEDx NEOMA BS s’est donc tenu le 22 octobre dernier. Retour sur cette initiative de l’association Déclic Entreprendre.

Les étudiants de NEOMA ont retenu leur souffle jusqu’à la dernière minute : la conférence TEDx NEOMA BS allait-elle avoir lieu ? L’événement d’abord prévu en avril est annulé pour cause de confinement, et repoussé en octobre. Mi-octobre, le couvre-feu tombe. Impossible de le maintenir à 19h. « On voulait absolument qu’il ait lieu, raconte Chaïmaâ Benallal Akhdar, vice-présidente de l’association Déclic Entreprendre à l’initiative du projet. Nous sommes allés voir la Direction du campus de Rouen de NEOMA, les speakers, les prestataires pour l’avancer de quelques heures dans l’après-midi ». Ce sera 16h. Et bien sûr selon un protocole sanitaire strict.

Oser dans la vie professionnelle et personnelle

La toute première édition TEDx de NEOMA s’est donc bien tenue sur le campus de Rouen devant un public de 100 personnes, la jauge maximale autorisée. Les conférenciers Thomas Delaunay, Khadija Salomon, Antoine Lorès, Laurence Kaltenegger-Robin, et Axel Alletru se sont relayés sur la scène de l’Auditorium, tous venus aborder à leur manière le thème « Sauter le pas ». « Nous avons choisi une thématique assez large, reprend la vice-présidente de Déclic Entreprendre. Pour nous « Sauter le pas » veut dire repousser son imagination, élargir ses frontières, dépasser ses limites». Ainsi Khadija Salomon a-t-elle raconté son parcours de jeune marocaine qui quitte son pays, qui reprend ses études, qui lance un restaurant Le Falaf, et qui emploie aujourd’hui des réfugiés. Ainsi l’athlète Axel Alletru a-t-il partagé son histoire, celle d’un pilote de motocross, devenu paraplégique après un accident, et qui parvient malgré les coups du sort à « prendre de la hauteur ». « Il a été question de gravir des montagnes, d’oser entreprendre alors qu’on est jeunes, rapporte l’étudiante. On nous a parlé des raccourcis à trouver dans la vie pour se simplifier le quotidien et des raisons pour lesquelles on ne les prend pas. On a appris ce que veut dire sauter le pas, non seulement d’un point de vue personnel, mais aussi professionnel ». Terminée avant le couvre-feu, cette première édition, « crash test » comme disent les membres de l’association, a été une belle réussite.

TEDx 2021 à Rouen ? En cours de réflexion

Aujourd’hui, la réputation des conférences TED (Technology, Entertainement and Design) n’est plus à faire. Si elles diffusent « des idées qui valent la peine » (« Ideas worth Spreading ») depuis 25 ans en Amérique du Nord, c’est seulement en 2006 que le monde découvre les TED Talks. Ces derniers sont mis en ligne pour la première fois et rencontrent un énorme succès : plus d’un million de vues. Aujourd’hui, leur chaîne Youtube compte plus de 28 millions d’abonnés. Pour décliner le concept aux quatre coins du globe, la fondation TED a créé les TEDx. Il existe donc des TEDx Paris, TEDxGeneva, TEDx Rennes, …  Et pourquoi pas un TEDxNEOMA ? Les étudiants de l’école y songeaient depuis longtemps, mais la préparation est longue. « Il faut environ trois mois pour obtenir une licence TEDx pendant lesquels on échange avec le TED, rappelle Chaïmaâ Benallal Akhdar». Le TED souhaite en effet s’assurer que l’équipe partage les mêmes visions et les mêmes valeurs : l’événement a une portée mondiale, il doit bien sûr être cohérent avec son image. Maintenant que l’équipe rouennaise est bien rodée, elle réfléchit déjà à son édition 2021.

 

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires