Ouvrir le menu

Actualités

Pourquoi interdire les pesticides n’est-il pas suffisant pour en sortir ?

Publié le 29 juillet 2022 par NEOMA

  • Chaire de Bioéconomie Industrielle

Alors que la « Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » de 2016 (dite Loi Biodiversité) actait la fin de l’usage des néonicotinoïdes dès le 1er septembre 2018, ces produits ont été à nouveau autorisés en 2020 en raison de la jaunisse de la betterave, transmise par le puceron vert du pêcher. Cette autorisation qui devait être temporaire a été maintenue et devrait être reconduite pour la récolte 2022.

L’argument avancé par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili pour justifier ce retour en arrière, avec le soutien des producteurs, était la nécessité de sauver la filière de la betterave à sucre en France. Ainsi, alors que l’interdiction était supposée permettre de sortir de l’usage de ces produits, celle-ci s’avère être insuffisante.

Grâce aux analyses de la chaire, il est possible de comprendre qu’il ne suffit pas de changer la technique, mais aussi, le business model de l’agriculture.

Dr Nicolas Befort, Directeur de la chaire Bioéconomie et Développement Soutenable de NEOMA.

Professeur

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires