open menu

Actualités

NEOMA remporte le Challenge Esport !

Publié le 28 avril 2020 par NEOMA

  • Vie étudiante

Du 3 au 5 avril dernier, 150 joueurs de 4 grandes écoles de commerce se sont affrontés au cours d’une compétition organisée par l’association étudiante NEOMA Esport. Fondée en 2018 par Luc Tabary, cette association a pour vocation de promouvoir l’Esport en école de commerce. Retour sur le challenge et rencontre avec son fondateur.

Pour sa deuxième édition, le Challenge ESport a rassemblé pendant 3 jours plus d’une centaine de joueurs originaires de 4 campus appartenant au Concours Ecricome : Kedge Bordeaux, Rennes School of Business ainsi que les campus rémois et rouennais de NEOMA.

Un challenge Esport qui a tenu toutes ses promesses

Les différentes équipes se sont affrontées sur 6 jeux extrêmement populaires : League of Legends, Super Smash Bros Ultimate, FIFA, Teamfight Tactics, Call of Duty et Counter Strike.
challenge esport11
Le Challenge qui devait initialement se dérouler à Marseille devant public, a été basculé vers une version en ligne en raison du confinement. “Malgré cette réorganisation, il n’y a eu aucun couac à déplorer” explique Luc Tabary, l’initiateur du Challenge et Président de NEOMA Esport.

La mise en œuvre d’une réunion de calage en amont et un planning de match détaillé nous ont été d’une aide précieuse. Cette organisation a également permis aux spectateurs de pouvoir assister à chacun des matchs via un streaming, sans qu’aucune rencontre ne se superpose. Les parties étaient serrées et le suspens au rendez-vous, les supporters étaient ravis et nous avons eu d’excellents retours “ détaille encore le Président de l’association.

Faire primer le partage à la compétition

challenge e sport2Ancien joueur professionnel d’Esport, Luc Tabary a un parcours original. Spécialiste de “League of Legends”, un jeu de type MOBA (pour Massive Online Battle Arena) qui se déroule dans un univers héroïque-fantastique, le jeune homme a dû choisir entre poursuivre sa carrière de joueur ou poursuivre ses études. “Pour ma part, le choix n’a pas été trop compliqué. Car ce que je souhaite avant tout, c’est développer l’Esport en France et en Europe et partager ma passion. Cette démarche résonne beaucoup plus en moi, que de continuer à jouer en compétition.

Et c’est pour donner corps à ce projet que Luc a intégré NEOMA. “J’ai choisi NEOMA, pour deux raisons principales : grâce à son parcours associatif et au réseau dont dispose l’école. J’ai pris contacts avec des Alumnis dans le domaine du Esport et cela m’a permis de décrocher un stage d’assistant chef de projet Esport chez Ubisoft, un des leaders du secteur des jeux vidéo”.

Pour parfaire son cursus, le jeune homme a également mis à profit son échange à l’étranger pour partir étudier à l’Université de Séoul en Corée du Sud, un des pays les plus en pointe dans l’Esport sur la planète.

Le Esport loin des stéréotypes

Animé par la volonté de promouvoir le Esport et lutter contre les stéréotypes que véhicule cette activité, Luc Tabary n’hésites pas à casser les idées reçues. Investi dans l’association “Women in the game” il œuvre pour féminiser le Esport.”Il faut briser ces stéréotypes et apporter la preuve que les équipes mixtes sont tout aussi talentueuses que les autres. Certes il existe toujours une grande disparité hommes/femmes de l’ordre de 90/10, mais il y a 3 ans c’était 99/1...

Pour aller plus loin, retrouvez très prochainement l’interview de Luc Tabary !