open menu

Actualités

Les boitiers de vote électronique s’invitent dans les salles de classe

Publié le 09 mai 2016 par NEOMA

  • Innovation pédagogique

Un groupe d’enseignants a pu tester entre février et mars des boitiers de vote électronique sur les campus de Reims et de Rouen. Une initiative innovante menée par le CUBE (Counsel Unit for Blended Education) du Teaching and Learning Centre, au service de la qualité d’enseignement et de la pédagogie active. Retour sur une expérience à la fois innovante et enrichissante…


Qu’est-ce qu’un boitier de vote électronique ?

Les boîtiers de vote permettent aux étudiants de répondre à des questions créées par l’enseignant directement dans une présentation Powerpoint. Une clé connectée à un PC récolte les réponses de chacun et affiche les résultats sous forme de graphiques.
Ces boitiers permettent notamment de vérifier la compréhension des étudiants, de recueillir leur point de vue pour initier le débat et de connaitre le positionnement de la classe sur un sujet, de manière anonyme ou nominative.

Des retours d’expérience stimulants

De plus en plus utilisé dans les universités et les grandes écoles, l’usage de cet outil pédagogique est aussi l’objet de recherches quant à son impact sur l’engagement de l’apprenant dans son apprentissage, sur la mémorisation ainsi que sur la compréhension des éléments d’un cours. Sujets au cœur de nos métiers.

A Rouen, Florence Duvivier, nouvelle enseignante de Stratégie, a initié les tests en organisant une séance de révision pour les étudiants des parcours associatif et sans gestion du Programme Grande Ecole. D’autres enseignants comme François Pottier en Contrôle de gestion, Nathalie Janson pour Banking regulations au PGE et Linda Furnon avec des étudiants de première année du programme BSc in International Business ont utilisé cet outil afin de faire réviser leurs étudiants juste avant les examens.
Interrogés sur cet outil pédagogique, plus de 90% des étudiants ayant participé à ces tests sont favorables à l’acquisition de boitiers de vote. L’enquête a permis de souligner plusieurs points forts : les côtés ludique et dynamique mais également le positionnement de l’élève par rapport à la classe et la prise de conscience en direct de leurs difficultés et donc des points du cours à retravailler.

A Reims, Yen-Tsang Chen a pu profiter de la dynamisation qu’apporte l’outil, dans le cours Operations management (PGE), en intégrant dans son diaporama des points réguliers d’interrogation, favorisant ainsi l’attention des étudiants tout au long de la séance. Enfin, Aude Girard, enseignante en Marketing, a utilisé les boitiers de vote afin de faire passer un examen blanc aux étudiants BBA Rentrée alternative, obtenant en temps réel le niveau de chaque étudiant.

 « Le test en conditions réelles de nouveaux outils peut parfois s’avérer compliqué, mais nous étions là pour répondre à leurs questions et s’assurer que chaque expérience se passait bien », soulignent l’un des ingénieurs pédagogiques du CUBE, présent dans les salles aux côtés des enseignants rouennais. « Le choix du matériel proposé n’est pas anodin. Nous avons étudié les différents produits qui existent sur le marché pour proposer la solution la plus aboutie et la plus simple à mettre en œuvre avec le matériel informatique mis à disposition des enseignants », ajoute-t-il.

Suite à cette phase de test et aux retours positifs des enseignants et des étudiants sur cet outil, le T&LC mettra prochainement à disposition un kit de 50 boitiers de vote pour le campus de Paris et trois kits de 50 boitiers de vote par campus, pour Reims et Rouen. A noter que les boitiers pourront être regroupés en un seul kit, permettant l’animation d’un groupe allant jusqu’à 150 étudiants à Reims et Rouen.