open menu

Actualités

La transition soutenable, enjeu de formation à NEOMA

Publié le 23 octobre 2020 par NEOMA

  • Programme Grande Ecole

Bioéconomie, économie circulaire, green new deal…  Autant de bouleversements qui traversent notre société actuelle. Adresser cet enjeu de la transition durable et préparer les étudiants à prendre en compte cette réalité au cours de leur vie professionnelle est une ambition forte de NEOMA qui s’incarne depuis la rentrée dans de nouvelles initiatives.

“Notre ambition : dépasser l’initiation au développement durable”

Dans le cadre de la réforme de son Programme Grande Ecole, NEOMA veut transmettre aux étudiants les connaissances nécessaires pour déployer ces nouveaux systèmes en entreprise et prendre position sur ces questions de transition économique soutenable.

Notre ambition est de dépasser la simple initiation au développement durable et à la RSE” explique Nicolas Béfort, Directeur de la Chaire Bioéconomie de NEOMA et coordinateur du séminaire de rentrée sur la transition écologique. “Nos étudiants doivent être immergés dans ces concepts et comprendre ce qui est en jeu. C’est pour cela que nous avons déployé une capsule pédagogique baptisée “Transition Soutenable” portant sur 5 thématiques.” Négociation climatique, comptabilité pour le bien commun, économie sociale et solidaire pour la transition écologique, finance responsable et économie de la transition écologique sont au programme.

En entreprise, toutes les fonctions sont et seront impactées par la transition écologique. Suivant les orientations auxquelles se destinent les étudiants, nous proposons un enseignement de pointe sur ces enjeux, ” précise Nicolas Béfort.

Une “summer school” animée par de grands noms de la transition écologique

Au préalable de ces 5 capsules d’enseignement, les étudiants en M1 du Programme Grande Ecole ont vécu une “summer school” d’immersion dans ces problématiques de changement de paradigme social, économique, et environnemental.

Durant ce séminaire de rentrée, les étudiants ont eu accès à 3 conférences plénières et 10 conférences parallèles portées par des intervenants de premier plan.

Comme par exemple, Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue, Directrice de recherche au CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), vice-présidente du groupe n°1 du GIEC, Médaille d’argent du CNRS en 2019 et reconnue par Nature comme figurant parmi les 10 scientifiques qui ont le plus marqué l’année 2018, ou Jézabel Couppey-Soubeyran, maître de conférences en Sciences économiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et conseillère éditoriale au CEPII (Centre d’Études Prospectives et d’Informations Internationales), qui contribue régulièrement dans des médias nationaux (Le Monde ou France Culture) et dont la prise de parole portait sur « Comment gérer la crise sanitaire sans s’exposer à l’insoutenabilité des finances publiques », ou encore Anne-Charlotte Vaissière, Chargée de recherche au CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) spécialiste de la compensation écologique, qui s’exprimait sur « Comment s’organiser pour conserver la biodiversité ».

Nous avons choisi ce format de “summer school” parce que les questions que nous abordons avec les étudiants sont extrêmement complexes et qu’il n’existe pas de réponse toute faite. Notre volonté est de leur offrir un accès à ce qui se fait de mieux aujourd’hui sur le plan de la connaissance des problématiques environnementales” précise Nicolas Béfort.

Ce qui est frappant” relève le Directeur de la chaire de Bioéconomie de l’école “c’est qu’on retrouve autant de positions sur ces sujets au sein de la société que parmi les étudiants. Certaines conférences ont suscité plus de 40 questions lors des échanges

Et le pari est réussi, car les étudiants ont démontré un grand intérêt pour ces sujets “Ils sont conscients que la transition écologique va revisiter toute notre vie socio-économique, qu’il s’agisse du développement, de la croissance ou de la production. En tant que futurs managers, ils savent qu’ils devront se confronter à ces sujets au cours de leur carrière”.

>> Pour aller plus loin, découvrez l’interview de Cristal Bir sur ce séminaire de rentrée

Professeur

Formation associée

PGE Programme Grande Ecole

Le Programme Grande Ecole – Master in Management est un programme d’Excellence en 2 ou 3 ans. Des solides compétences interdisciplinaires et des parcours de spécialisation inédits en France et partout dans le Monde. Riche en expériences en entreprise, en associations ou en start-up, il permet un parcours à la carte à l’ère digitale.

  • Reims ou Rouen

  • 2 à 3 ans

  • Parcours en Français ou en Anglais

  • Bac +2
    Bac +3
    Bac +4

  • Temps plein avec période en entreprise, apprentissage sur 1 ou 2 ans

  • Grade de Master (Bac+5)