open menu

Actualités

Jennifer HARRISTON reçoit le 2019 Best paper award de la RCSA

Publié le 17 juin 2019 par NEOMA

  • Recherche

La Revue Canadienne des sciences de l’administration (publication de Rang 3 CNRS) a remis cette récompense à Jennifer HARRISTON, Professeure assistante à NEOMA BS au sein du département Hommes et Organisation, pour l’article de recherche « What does employee ownership effectiveness look like? The case of a Canadian-based firm” qu’elle a co-écrit.

Aux côtés du Pr. Parbudyal Singh et du Pr. Shayna Frawley, de l’Université York de Toronto, Jennifer HARRISTON a été honorée à l’occasion de la conférence annuelle de l’association canadienne des Sciences de l’Administration qui se déroulait à St Catharines, dans l’Ontario, du 24 au 27 mai. Ce prix vient récompenser la recherche des trois professeurs liée à la thématique de l’actionnariat des employés. Jennifer HARRISTON nous présente le sujet de cette recherche en 3 questions / réponses.

Pouvez-vous nous présenter le sujet de votre recherché ?

Les plans d’actionnariat des employés (ESOP) sont considérés comme un outil efficace pour bâtir des cultures organisationnelles positives. Pourtant, les avantages potentiels de ces programmes ne sont généralement pas pris en compte par les organisations elles-mêmes. L’une des sources du problème est que les entreprises ne sont pas en mesure de garantir l’alignement interne de ce programme avec son contexte stratégique. Cette étude a justement pour objectif de fournir un contexte historique sur les attitudes, les valeurs et les croyances qui facilitent cet alignement interne et l’efficacité de la mise en place de la propriété par les employés.

Comment avez-vous collecté vos résultats ?

Nous nous sommes reposés sur une approche qualitative. Des données ont été recueillies au moyen d’entrevues semi-construites avec 30 employés (24 employés, 6 managers) faisant partie d’une entreprise canadienne appartenant à 100% à leurs employés. Des données d’archives sur les pratiques RH, le marché, les plans de propriété et la performance financière de l’entreprise ont aussi été recueillies afin de nourrir les résultats apportés.

Quelles sont les conclusions de votre recherche ?

Des similitudes remarquables ont été trouvées dans les facteurs. Ainsi, les employés eux-mêmes pensaient contribuer le plus à l’efficacité de ce type de propriété. Malgré les différences dans les rôles et le statut des employés, tous ont insisté sur la notion de confiance dans le programme d’actionnariat, la prise de décision participative, l’identité de propriété et ont vu leur organisation comme une unité familiale. Les résultats suggèrent ainsi comment une conceptualisation plus large et plus inclusive de la propriété par les employés peut être appliquée pour comprendre comment ces programmes se manifestent et grandissent.

Retrouvez l’intégralité de la recherche en cliquant sur ce lien
Références : Harrison, Jennifer & Singh, Parbudyal & Frawley, Shayna, What does employee ownership effectiveness look like? The case of a Canadian-based firm, Canadian Journal of Administrative Sciences / Revue Canadienne des Sciences de l'Administration, 2016.