Ouvrir le menu

Actualités

Innovation et développement : comment protéger ses idées contre le vol ?

Publié le 12 octobre 2021 par NEOMA

  • Notre Recherche

Attirées par le marché des économies émergentes, certaines entreprises y installent leurs activités de recherche et développement. Mais dans ces pays, les droits de propriété intellectuelle sont faibles. Le risque de vol de connaissances est donc élevé.

D’après trois chercheurs, René BELDERBOS, Martin CARREE et Joseph PARK (professeur à NEOMA), la « stratégie de liens internes » permet de se protéger contre la fuite des idées, et renforce ainsi leurs performances.

C’est du moins le résultat de leur étude parue dans le Strategic Management Journal, en février 2021, « Do R&D investments in weak IPR countries destroy market value? The role of internal linkages ». Explications.

 

 

Comment avez-vous mené vos recherches ?

Nous avons analysé empiriquement les données de 1763 investissements transfrontaliers en R&D effectués par 117 grandes entreprises multinationales.

Nous avons pris la valeur marchande de ces entreprises (basée sur le prix des actions) comme mesure de performance, et nous avons étudié la relation entre les stratégies de liens internes, les investissements étrangers en R&D et l’évaluation du marché des entreprises.

Quel est l’impact de cette recherche ?

Le potentiel de marché des économies émergentes (notamment les BRIC) a entraîné une augmentation des activités de recherche et développement (R&D) des entreprises multinationales dans ces pays.

Le défi des investisseurs multinationaux en R&D dans ces économies est la faible protection des droits de propriété intellectuelle (DPI). Notre étude montre l’efficacité de la stratégie de liaison interne lorsque les entreprises investissent dans la R&D dans des pays où les DPI sont faibles.

Quels sont les effets de cette stratégie sur les performances de l’entreprise ?

Cette stratégie augmente  les performances à long terme de l’entreprise, ce qui implique que les entreprises devraient adopter cette stratégie si elles mènent des activités de R&D dans les économies émergentes.

Nous prouvons en outre que cette stratégie supporte des coûts substantiels si elle est appliquée dans un contexte non pertinent. Cela suggère une mise en garde importante, à savoir que les entreprises doivent évaluer soigneusement les avantages et les coûts de cette stratégie avant de l’adopter.

D’après l’article académique :

BELDERBOS, R., J. PARK (NEOMA), M. CARREE, “Do R&D investments in weak IPR countries destroy market value? The role of internal linkages

Strategic Management Journal, February 2021

Disponible ici : https://doi.org/10.1002/smj.3268

 

 

Professeur

Image(prof.photo).alt

PARK Jinhyuck (Joseph)