Ouvrir le menu

Actualités

Face au cancer, l’étudiante Sybille Pillet se fixe un cap

Publié le 17 janvier 2022 par NEOMA

  • Vie étudiante

« On peut toujours réaliser ses rêves, même si on a une maladie grave. Et pendant la thérapie, il faut avoir un objectif en tête ».  C’est le message que Sybille Pillet, étudiante au sein du Programme Grande Ecole à NEOMA, a voulu faire passer. Alors quand on lui diagnostique un cancer, elle doit tout arrêter et suivre un traitement. Une fois en rémission, elle décide de monter un projet qui rallierait la voile, sa passion depuis toujours, et la maladie : rejoindre la Martinique en bateau.  L’association Cheer Up de NEOMA qui œuvre pour cette même cause lui prête main forte. « Sans eux, je ne serais pas allée au bout », dit-elle reconnaissante. 

Il aura ensuite fallu un an de préparation. Entre la recherche de sponsors et les travaux sur le bateau. Mais la période de confinement a ralenti toute cette mise en place.

 

Départ de Lanzarote

Février 2021, à Lanzarote (Canaries), la veille du départ pour la grande traversée. A bord du bateau : Typhaine (sœur de Sybille), Sybille, Cyrille (le père de Sybille), et Lilian, un ami, lui aussi touché par le cancer. La famille Pillet, en bons Bretons, maîtrise parfaitement l’art de la voile.

En pleine mer 

Cap sur les Antilles. Dix-neuf jours passés en pleine mer. Chaque jour, c’est le spectacle du lever et du coucher du soleil. « Ce que j’aime surtout, c’est le fait de se retrouver vraiment tout seul. Face à la mer, c’est toujours impressionnant. C’est tellement agréable, apaisant, reposant », raconte l’étudiante.

Les sponsors 

Le voyage est financé en partie par les sponsors. Les principaux figurent tous sur la voile du bateau. Pour financer des projets d’enfants malades, Sybille et l’association Cheer Up prévoient de revendre le matériel après la traversée.  

Les sponsors : La Fondation la Roche Posay, PM Gourdin, CheerUp, La ligue contre le cancer, Leucemie Espoir, Kiwanis, Ecole notre dame de la croix, BDX (Bureau des sports extrêmes), NEOMA Business School, NEOMA Alumni, Russo Yachting, Ville de Vannes, Ville de Rouen.

Mauvaise mer 

Le mauvais temps a lui aussi secoué la traversée. « Au large du Maroc, on s’est fait un peu peur, raconte l’étudiante de NEOMA. Nous devions affronter un vent de 50 nœuds. Impossible de nous mettre à l’abri dans un port marocain. Le Maroc n’acceptait aucun ressortissant étranger à cause du Covid. Ce n’est pas du tout rassurant de nous retrouver tout seuls dans une situation dangereuse. A tout moment, le bateau pouvait casser. Mais quand on n’a pas le choix, il faut avancer ! ».

Parler de la maladie

Lilian et Sybille portent le t-shirt aux couleurs de Ob’Aja, une association bretonne qui aide les enfants atteints d’un cancer. Les deux jeunes gens sont intervenus dans les écoles pour parler de cette maladie.« Il y a beaucoup d’ignorance, indique Sybille, Je voulais moi leur montrer que j’ai eu un cancer, que je vais bien aujourd’hui, et que je suis toujours moi ».

Les orques 

« C’était un moment super impressionnant ! Nous étions au large du Portugal.  Il était 8h du matin, j’étais en fin de quart, les orques sont arrivés par bande de six. Mais ces animaux peuvent être dangereux : ils s’attaquent parfois au bateau, ils peuvent casser les safrans. Ceux-là sont partis au bout d’un quart d’heure ».

La vie sur le bateau 

A gauche, la table à carte avec tous les systèmes de navigation ; à droite les réserves de nourriture. « On mangeait plutôt bien. Les week-ends, on se préparait de bons plats : des confits de canard, des tartiflettes… Au début de la traversée, on consommait les produits frais. Mais avec l’humidité et la chaleur, la nourriture pouvait moisir rapidement ».

L’arrivée

Nous sommes arrivés à la Martinique. « Le sentiment à ce moment-là ? On se dit whaou, on a accompli le projet, tout s’est bien passé ! Et on est content aussi de revoir la terre ferme », raconte Sybille. A peine le pied posé sur le sol, Sybille et Lilian se rendent dans des écoles locales pour parler de cette traversée. Croire en ses rêves.

Formation associée

Programme Grande Ecole

Le Programme Grande Ecole – Master in Management est un programme d’Excellence en 2 ou 3 ans. Des solides compétences interdisciplinaires et des parcours de spécialisation inédits en France et partout dans le Monde. Riche en expériences en entreprise, en associations ou en start-up, il permet un parcours à la carte à l’ère digitale.

  • Reims ou Rouen

  • 2 à 4 ans

  • Parcours en Français ou en Anglais dès la première année

  • Bac +3
    Bac +4

  • Temps plein ou apprentissage (parcours sélectif - nombre de places défini au préalable) en 2 ans dès le Master 1 ou en 1 an en Master 2

  • Grade de Master (Bac + 5) / Titre RNCP niveau 7 / Fiche RNCP n°22162, Programme Grande Ecole

Contact

Vous souhaitez plus d’information ou avez une question particulière à laquelle vous n’avez pas trouvé réponse dans le site ? Contactez-nous !
  • *champs obligatoires