Ouvrir le menu

Actualités

EY et NEOMA : un partenariat historique

Publié le 03 novembre 2022 par NEOMA

  • Vie des Programmes

En juin 2022, le cabinet EY et NEOMA signaient une convention de partenariat. Point d’orgue d’une longue histoire commune. En effet depuis toujours, les deux institutions avancent main dans la main. Isabelle Tracq-Sengeissen, diplômée de l’Ecole (90) et associée EY, revient sur cette collaboration.   

Tracq-IsabelleComment vous engagez-vous au sein de l’Ecole ?

Nous participons à grand nombre de conférences, forums, journées métiers, webinaires. Nous sommes aussi partenaires d’associations comme les NATS (NEOMA Alumni Team Support) qui nous invitent à venir parler de nos métiers. C’est important pour nous parce que les étudiants connaissent peu la diversité de nos métiers. Nous sommes également grand partenaire de la Confédération Nationale des Juniors Entreprises (CNJE) et sponsor de EY Top Eight, le tournoi de rugby des grandes écoles, organisé par les étudiants de NEOMA.

En quoi est-ce important pour vous d’être présents sur cet événement sportif ?  

C’est un partenariat historique : Romain Lancer, associé EY, est un des fondateurs du tournoi, qui existe depuis 2001. Et notre entreprise partage très largement les valeurs du rugby, l’esprit d’équipe, l’entraide, la fête, la rencontre, la convivialité.

Le tournoi est aussi un moyen pour nous de rencontrer des étudiants de différentes écoles de commerce et d’ingénieurs, qui ne seraient pas venus dans un cadre plus formel. Ils s’intéressent, posent des questions, et plus tard, peut-être nous recontacteront. Et puis c’est un tournoi mixte ! Nous recrutons chez EY autant d’hommes que de femmes.

A propos d’égalité, EY est partenaire de la mission handicap de NEOMA.  

Oui, nous finançons des équipements d’accessibilité pour les étudiants en situation de handicap. Nous participons également au « Duo Day », une journée durant laquelle des étudiants de NEOMA en situation de handicap viennent vivre la vie d’un collaborateur EY. Ils se rendent compte que le métier est possible pour eux. Ces opérations fonctionnent bien et débouchent souvent sur des recrutements. Ce qui a été le cas de deux étudiants. Preuve que cette initiative mise en place par NEOMA porte ses fruits. C’est une expérience gagnant-gagnant tant pour les entreprises que pour les jeunes en situation de handicap.

EY recrute beaucoup d’étudiants de NEOMA, en stage et alternance ainsi que des diplômés. Vous dîtes d’ailleurs qu’EY est à elle seule une grande association des anciens. Quels sont les atouts de ces candidats ? 

Nous les recrutons, comme on me le dit régulièrement, parce qu’ils sont « bons » et parce qu’ils sont « sympas ».  « Bons » parce qu’ils ont acquis à NEOMA les compétences et les concepts de base dont on a besoin. Ce sont des personnes à qui on n’a pas besoin d’expliquer les concepts de la comptabilité, des comptes consolidés, du droit des sociétés dont ils ont besoin dans leurs missions auprès de leurs clients…

Et ils sont « sympas » parce qu’ils n’ont pas « la grosse tête », ce qui est une attitude que l’on peut rencontrer avec d’autres étudiants ou diplômés qui voudraient brûler les étapes trop vite. Dans l’audit, on apprend d’abord à évoluer au sein d’une équipe, ensuite seulement on est en mesure de la diriger. Les « NEOMA » ont cet esprit d’équipe, ils s’intègrent très bien, et ils ont des valeurs de solidarité qui rendent le travail efficace.

Quelles sont les évolutions à venir de ce partenariat ?

Nous allons le poursuivre bien sûr, et ajouter une dimension récente, la durabilité ou « Sustainability ». Comme NEOMA lance un parcours sur cette thématique, nous allons certainement collaborer de manière rapprochée. Et continuer les actions qui visent à nous faire connaître auprès des PGE, CESEM, TEMA, GBBA…