open menu

Actualités

Dans les pas des cadres dirigeants de Ferrero en France : l’expérience Deep Dive into Leadership

Publié le 18 décembre 2020 par NEOMA

  • Programme Grande Ecole

Le dispositif Deep Dive Into Leadership offre aux étudiants du Programme Grande Ecole une occasion unique : observer pendant deux jours le travail d’un membre du comité de Direction de Ferrero France. Ce projet a pour objectif de créer un échange entre les étudiants et les membres de la Direction Générale sur les pratiques et postures managériales et les valeurs associées, au-delà des expertises liées aux métiers. 

Les étudiants ont ainsi été invités, en binôme, à observer pendant deux jours, le quotidien d’un membre du comité de Direction de l’entreprise. L’occasion de saisir en situation les activités d’un leader, ses responsabilités, ses façons de faire, ses interactions et les compétences managériales mises en œuvre.

Au-delà de cette expérience inédite, le but était de construire des liens entre les observations réalisées dans l’entreprise et les méthodes et concepts enseignés en cours, puis de restituer les analyses produites en discussion avec le Comité de Direction.

 

Le shadowing : apprendre dans l’ombre d’un leader 

 

Lors d’une immersion en shadowing, l’observateur suit l’observé pendant sa journée de travail. Il peut lui poser des questions de compréhension de la situation mais il ne participe pas, sauf s’il est expressément invité à le faire.  Cette méthode est particulièrement pertinente pour accéder à une compréhension en profondeur de l’exercice d’un métier ou d’une activité, de la culture d’une organisation, des rôles et des pratiques managériales. Comme l’observateur est intégré à la situation, il dispose d’un prisme particulièrement adapté pour comprendre les interactions, les dynamiques de prises de décision et les pratiques des acteurs.

Guillaume, étudiant, témoigne “Approcher des fonctions si importantes ce n’est pas une chose que l’on fait dans un parcours normal, y compris pendant les stages. En tant que stagiaire nous ne sommes pas membre du comité de Direction ! Or suivre un membre du top management c’est une belle récompense, puisque c’est là où, je pense, nous souhaitons voir notre carrière déboucher. Ça permet de faire un point sur ses compétences, ce qu’il faut encore apprendre et ce sur quoi il faut encore travailler”. Une mise en perspective, recherchée et voulue par le dispositif de Shadowing.  “Le shadowing est une façon d’initier un processus d’experiential learning” expose Rachel Beaujolin, Professeure du Département Hommes et Organisations, spécialiste du shadowing et Co-responsable de Deep Dive Into Leadership.  “Il est important que les apprenants soient en action et qu’il y ait un accompagnement sur le plan de la réflexivité, c’est-à-dire s’interroger sur leur vécu, pour qu’ils fassent ensuite des liens avec ce qu’ils voient en cours. On sait qu’apprendre le leadership en salle de classe connait des limites. Or si les apprenants font l’expérience de ces situations, la dynamique d’apprentissage est bien meilleure. En ce sens, le shadowing est une façon de faire éprouver et vivre le leadership.”  

 

Autre point fort de la méthode, le shadowing permet aussi aux étudiants d’apprendre à observer. “Ce processus présente un autre avantage pédagogique en stimulant leurs capacités d’observation. Être capable de bien se socialiser dans une organisation c’est primordial, mais pour cela, il faut observer et analyser ce qui s’y passe.” complète Rachel Beaujolin. 

 

Marie-Sarah, étudiante qui a réalisé son shadowing auprès de Jean-Baptiste Santoul, Directeur Général de Ferrero en France réagit. “J’ai passé deux jours avec M. Santoul et je tiens à le remercier pour cette expérience unique et riche. Avec mon binôme, c’est incroyable tout ce que nous avons pu apprendre dans ce court laps de temps. »

 

Karine étudiante, témoigne à son tour. “Deep Dive into Leadership a été une chance exceptionnelle, ça nous a apportés encore plus que ce qu’on pensait au départ. Face aux membres du comité de Direction, on se sent impressionnés. Personnellement, ça m’a permis de prendre beaucoup de recul sur ce qu’on vit à l’école, sur nos projets professionnels et personnels. ”

 

Deux rôles possibles pour mener à bien l’expérience d’immersion

 

52 étudiants de Master II du Programme Grande École se sont portés volontaires pour vivre cette expérience auprès de 13 membres du comité de Direction de Ferrero en France.  En amont de l’immersion, les étudiants ont été préparés en cours, afin de se familiariser avec les méthodes d’observation et construire leur propre protocole. Dans un deuxième temps, ils ont passé 2 journées consécutives en binôme auprès d’un des membres du CODIR.

 

Traduire et exploiter l’expérience de shadowing en une analyse à partager

 

En immersion, les étudiants ont tenu quotidiennement un carnet de bord de leurs observations afin de pouvoir établir un rapport d’étonnement individuel. Accompagnés par les professeurs, ils ont ensuite travaillé en binôme sur un rapport d’analyse. Après en avoir dégagé les thèmes principaux (« Croyances VS réalité du travail des top managers », « Gestion des carrières », « Rôles des tops managers et styles managériaux » et « Une culture forte d’entreprise ») les étudiants ont élaboré une synthèse collective pour chaque thème.

 

L’enjeu était qu’ils parviennent à donner du sens à leurs observations” expose Florence Cognie. 

« Que les 52 regards convergent pour en faire ressortir des points saillants, qui, selon les étudiants caractérisent l’entreprise et le travail des tops managers ».

L’analyse est pour nous la clef de voute du dispositif Deep Dive Into Leadership » poursuit la co-responsable de l’expérience « Et cela a très bien fonctionné. Ils sont même allés chercher des grilles de lecture qui pour certaines n’avaient pas été abordées en cours et se sont révélées pertinentes et efficaces. L’exercice était véritablement complexe mais ils se sont pris au jeu”.  

 

Au-delà, les deux co-responsables de l’expérience Deep Dive into Leadership souhaitaient conserver un parti-pris à la fois fort et original : celui de dépasser le “vis ma vie” pour cheminer vers un retour d’expérience partagé. 

 

De la facilitation graphique en guise de synthèse collective

 

 “Pour ma part, j’ai trouvé enrichissant d’avoir un miroir honnête sur la perception que les étudiants ont pu avoir de nos activités croisées ” réagit Simon Boulanger, Directeur Commercial de Ferrero en France “J’ai eu la chance d’avoir des étudiants qui n’avaient pas d’intérêt de base pour la fonction commerciale et ça a été un regard d’autant plus appréciable qu’il était sans a priori au départ. Sur un autre plan, je tiens à souligner la qualité de la forme de la restitution. Elle a permis de couvrir de nombreuses thématiques et ce, de manière très large, conviviale et ludique”. 

 

En effet, pour la restitution de l’analyse de ces 52 regards, pas de powerpoint mais 4 planches visuelles et synthétiques illustraient la synthèse enregistrée par les étudiants en voix-off, dans une démarche de facilitation graphique réalisée par la facilitatrice graphique et sociologue, Eve Gambier (url : https://egambierconseil.wordpress.com/ )

Copyright Eve Gambier

Ce média surprenant a emballé tout le monde et a permis un échange fructueux pendant la restitution avec les membres du comité de Direction de Ferrero” atteste Rachel Beaujolin.

 

Une restitution aussi instructive pour les observateurs que les observés 

 

Un après-midi de restitution entre étudiants, membre du comité de Direction de Ferrero et l’équipe pédagogique de NEOMA était initialement prévu au siège de l’entreprise. Basculée en virtuel en raison des conditions sanitaires, une session de clôture riche en partage et en émotion est venue conclure cette expérience hors du commun. 

 

Nous avons vécu une aventure passionnante, aux côtés d’étudiants motivés” témoigne Jean-Baptiste Santoul, Directeur Général de Ferrero en France. “Cette session d’échange a une valeur inestimable, ça remet les idées en place, ça permet de prendre du recul sur ce que nous sommes, ce que nous voulons faire et comment nous voulons le faire.” 

 

Je pense” adresse-t-il aux étudiants “que vous avez bien compris ce qu’est un leader. Nous avons l’air très sûr de nous, nous devons prendre des décisions très rapidement, comme vous l’avez mentionné, mais sachez que nous ne sommes jamais sûr de rien. Nous passons notre vie à apprendre, à essayer de peser le pour et le contre pour avancer. Et pour moi, c’est ça le leadership chez Ferrero. À présent, vous disposez d’un avantage énorme, vous savez comment ça se passe au sein d’une direction et ce savoir représente à mon sens un atout considérable ”. « Je vais imprimer et encadrer ces cartes dans mon bureau car elles représentent ce que nous sommes et notre culture” ajoute le DG de Ferrero en France. “Nous attendons la promotion suivante avec beaucoup d’impatience !” 

 

Camille De Vitrac, Directrice des Ressources Humaines de Ferrero en France, conclut “Je trouve ça extraordinaire que nous puissions découvrir des choses sur nous-même grâce à des étudiants. Les retours font sens, nous donnent plein d’idées et d’insights. Pour cela je tiens à tous vous remercier, étudiants et équipe pédagogique de NEOMA”.  

 

Formation associée

PGE Programme Grande Ecole

Le Programme Grande Ecole – Master in Management est un programme d’Excellence en 2 ou 3 ans. Des solides compétences interdisciplinaires et des parcours de spécialisation inédits en France et partout dans le Monde. Riche en expériences en entreprise, en associations ou en start-up, il permet un parcours à la carte à l’ère digitale.

  • Reims ou Rouen

  • 2 à 3 ans

  • Parcours en Français ou en Anglais

  • Bac +2
    Bac +3
    Bac +4

  • Alternance
    Apprentissage
    Temps plein

  • Grade de Master (Bac+5)